Des Autochtones s’opposent aux forages près de Williams Lake

may49
may49
Modérateur

le 02/09/2018 à 08:07

Publié le samedi 1 septembre 2018 à 21 h 29

Les membres de la Première Nation de Xeni Gwet'in se réunissent samedi matin en un de leurs lieux sacrés et historiques près de Williams Lake, en Colombie-Britannique, pour montrer leur opposition au permis de forage qui y est accordé à la minière Taseko Mines.
Radio-Canada avec La Presse canadienne

Le chef de la Première Nation, Joe Alphonse, soutient que ses membres comptent se rassembler aux lacs Fish et Little Fish pour faire valoir leurs droits autochtones et tenir différentes célébrations culturelles et religieuses.

La Première Nation occupera les lieux pendant 10 jours avec l’espoir d’obtenir l’arrêt des forages.
À lire aussi :

La C.-B. risque de connaître d'autres désastres écologiques comme celui du mont Polley
Une nouvelle ruée vers l’or sous les glaciers de la Colombie-Britannique

Le projet minier New Prosperity a déjà été rejeté deux fois par le gouvernement fédéral, mais la province a octroyé les permis de forage à Taseko Mines. Ces permis ont récemment été maintenus par la Cour suprême de la Colombie-Britannique.

Selon le chef Alphonse, la Première Nation de Xeni Gwet’in porte le jugement en appel et souhaite obtenir une injonction pour empêcher les forages.

Le projet pourrait conduire à la création ou à la modification de 76 km de routes ou de sentiers, en plus de laisser des centaines de trous et de puits d’essais.

lire la suite

Répondre à ce message

Vous n'êtes pas autorisé à poster un message sur le forum.