L''affaire de la nation cri de Beaver Lake montre les failles du processus d'examen environnemental

# 04/11/2013 à 07:09 may49 (Modérateur)

04/11/2013 00:36

Depuis les années 1980, l'Arctique est le point de mire des sociétés pétrolières. À cette époque, ces mêmes entreprises ont projeté de forer dans des régions écologiquement fragiles telles que le détroit de Lancaster. Le détroit est couvert de glace pour la grande majorité de l'année. Cependant, les mois d'été, quoique courts, offrent de longues journées ensoleillées ainsi qu'un habitat propice à l'épanouissement des oiseaux, des poissons et des mammifères. L'exploration et l'exploitation des combustibles fossiles mettraient en péril cet écosystème fabuleux.

Dans le cadre d'un épisode télévisé de The Nature of Things intitulé « Arctic Oil », je me suis entretenu avec le porte-parole de la société Panarctic, une des entreprises qui voulait forer dans cet environnement inhospitalier. En appuyant la mine de son crayon sur une carte de l'emplacement du site d'extraction prévu, le porte-parole de Panartic m'a expliqué que les conséquences néfastes sur l'environnement causées par un seul test de puits étaient négligeables ; inférieures à l'effet du point laissé sur la carte par la mine de son crayon. Peut-être n'avait-il pas tort.

lire la suite sur le site
http://quebec.huffingtonpost.ca/david-suzuki/affaire-de-la-nation-cri-de-beaver-lake_b_4170803.html

Répondre à ce message

Vous n'êtes pas autorisé à poster un message sur le forum.