Un appui financier au comité consultatif sur les Premières Nations de Timmins

may49
may49
Modérateur

le 31/08/2018 à 08:20

Publié aujourd'hui à 0 h 00

Le comité consultatif sur les Premières Nations à Timmins reçoit un appui financier du secteur privé.

Un texte de Francis Boucard

La minière Goldcorp annonce une contribution de 50 000 $ à ce comité, égalant ainsi le montant accordé auparavant par la Ville de Timmins.

L’argent doit servir à la mise sur pied d’initiatives dans le but d’améliorer les relations avec les communautés autochtones et à la lutte contre le racisme.

Le conseil municipal de Timmins avait annoncé la création de ce comité en mars dernier, à la suite d’un rapport de la commissaire en chef de la Commission ontarienne des droits de la personne qui dénonçait un racisme systémique subi par les Autochtones.

"Notre relation avec nos partenaires autochtones est une conviction de base de la compagnie et traiter toutes les personnes avec respect indépendamment de leur diversité est important dans le milieu de travail et la communauté", affirme, dans un communiqué, le représentant de Goldcorp, Bryan Neeley.
Deux hommes tenant un chèque et se donnant une poignée de main.
Bryan Neely, le représentant de Goldcorp remet un chèque de 50 000 $ au maire de Timmins pour le comité consultatif autochtone. Photo : Radio-Canada/Francis Bouchard
Formation du comité

Timmins a choisi des représentants pour siéger au comité consultatif à la suite d'un appel d'intérêt.

Il est composé de six Autochtones, deux représentants de la communauté d’affaires et deux personnes de la communauté.

Toutefois, les nominations pourraient être approuvées officiellement seulement en décembre, soit après l’entrée en fonction du conseil municipal qui sera élu le 22 octobre. Des représentants du nouveau conseil seraient alors aussi invités à siéger au comité.

Le maire de Timmins, Steve Black, souligne qu’une partie de l’allocation de 50 000 $ de la municipalité a été dépensée, entre autres, pour l'achat de mâts pour les drapeaux de Premières Nations qui ont été hissés devant l’hôtel de ville de façon permanente de même que pour des célébrations tenues lors de la Journée nationale des Autochtones, le 21 juin.

En juin dernier, la Ville était aussi partenaire avec la Commission ontarienne des droits de la personne pour la tenue de quelques jours de formation, notamment sur le processus de vérité et réconciliation.

source

Répondre à ce message

Vous n'êtes pas autorisé à poster un message sur le forum.