Un chasseur inuit tué et deux autres blessés par un ours polaire au Nunavut

may49
may49
Modérateur

le 29/08/2018 à 07:30

Publié aujourd'hui à 5 h 31

Les autorités du Nunavut enquêtent sur une attaque d'ours polaire qui a tué un chasseur inuit et en a blessé deux autres, la deuxième attaque du genre cet été.
La Presse canadienne

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) affirme que les trois membres de la communauté de Naujaat ont été découverts mardi à Lyon Inlet, à environ 100 kilomètres à l'est de Naujaat.

Les deux survivants ont été légèrement blessés.

Les chasseurs avaient quitté Naujaat, qui se trouve sur la rive nord de la baie d'Hudson, le 21 août pour chasser le narval et le caribou. Ils devaient revenir deux jours plus tard, le 23 août.

La police a déclaré avoir été avertie de la disparition des trois chasseurs dimanche. Le Centre conjoint de coordination des opérations de sauvetage, le bureau de gestion des urgences du Nunavut et une équipe locale ont lancé des recherches lundi.

Selon l'administrateur de la communauté, Rob Hedley, les chasseurs étaient armés au moment de l'attaque. L'ours a été abattu. Il a précisé que plusieurs détails de l'événement étaient encore nébuleux.

La nouvelle a ébranlé les résidants de Naujaat, une communauté d'environ 1000 membres, a indiqué M. Hedley.

« La majorité des gens sont vraiment tristes. Plusieurs personnes sont aussi en colère devant le simple fait que cet incident se soit produit. »

La GRC mène une enquête. Une équipe du ministère de l'Environnement du Nunavut a également été déployée sur place pour examiner l'ours.
À lire aussi :

Un homme tué par un ours polaire au Nunavut
Churchill : les ours polaires vivent de plus en plus proche des hommes

C'est la deuxième attaque mortelle par un ours polaire cet été au Nunavut.

Au début du mois de juillet, un homme d'Arviat a été tué lorsqu'un ours est apparu lors d'une sortie en famille sur une île près de la communauté. Aaron Gibbons, 31 ans, est mort après s'être placé entre l'ours et ses enfants, qui ont réussi à se sauver. L'ours a ensuite été abattu.

Les attaques mortelles d'ours polaires contre les humains sont rares malgré les capacités redoutables de ces mammifères.

Selon un porte-parole du ministère de l'Environnement du Nunavut, Dan Pimentel, la dernière attaque mortelle avant celles survenues cette année remontait à l'an 2000 près de Rankin Inlet.

lire la suite

Répondre à ce message

Vous n'êtes pas autorisé à poster un message sur le forum.