exposition :Quand les Amérindiens dansent les couleurs de la vie

may49
may49
Modérateur

le 01/08/2018 à 06:48

Lot-et-Garonne Agen

Publié le 01/08/2018 à 03:53

Fierté identitaire et puissance spirituelle caractérisent l'expo actuellement visible au centre culturel. Entrez dans la danse, pénétrez dans le cercle du pow-wow.

C'est l'expo photo à voir cet été. «Regalia, fierté autochtone» est à découvrir jusqu'au 31 août au centre culturel André-Malraux. Il s'agit d'une trentaine de grandes toiles sur lesquelles ont été imprimés des personnages en tenues de cérémonies indiennes, des «Regalia», vibrantes aux pas de danse, emplumées et chatoyantes.

Ces images ont été réalisées dans l'Est canadien par le photographe Roland Lorente, et elles explosent de couleurs. Le travail de détourage est exceptionnel vu le format des images, et chaque danseuse ou danseur est présenté «en civil» juste à côté.

Par le biais des interviews réalisées par Aline Saffore, on apprend qui sont ces femmes et ses hommes, des enfants parfois, pénétrés par la culture amérindienne. Ils participent à des pow-wow, sont en communion avec la culture de leurs ancêtres, et cette exposition est un formidable voyage au sein des tribus. L'image se complète parfaitement aux textes, qui tous expliquent ce besoin vital qu'ont les «Native» de danser au son du tambour, pour signifier combien leur culture est plus vivante que jamais.

Un acte émancipateur, qui renvoie à l'interdiction qui fut faite à ses peuples de danser (à la fin du XIXe siècle, le massacre de Wounded Knee aux Etats-Unis était directement lié à la fameuse danse des Esprits, que Washignton craignait). Ces images sont lumineuses, et nous éclairent sur des peuples qui ont beaucoup souffert, et qui méritent notre respect.

source

Répondre à ce message

Vous n'êtes pas autorisé à poster un message sur le forum.