L'OSTR et le FIPTR reçoivent Chloé Sainte-Marie

May
May

le 11/10/2009 à 08:14

le 09 octobre 2009

Image
Chloé Sainte-Marie sera l'invitée de l'Orchestre symphonique de Trois-Rivières ce dimanche, à l'occasion d'un concert s'inscrivant aussi dans la programmation du Festival international de la poésie de Trois-Rivières.


Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste


(Trois-Rivières) La poésie et la musique se marieront ce dimanche 11 octobre alors que les programmations de l'Orchestre symphonique et du Festival international de la poésie de Trois-Rivières coïncideront pour présenter Chloé Sainte-Marie en symphonie.

Bien qu'elle vienne de lancer son tout dernier album, Nitshisseniten e tshissenitamin, c'est majoritairement dans les titres de son disque précédent, Parle-moi, que la chanteuse puisera les pièces qu'elle interprétera avec l'OSTR.

«C'est la première fois que je chanterai avec un orchestre symphonique. C'est une nouvelle aventure qui va m'apprendre beaucoup, qui va m'apporter plein de nouvelles sonorités dans la tête. J'ai très très hâte», confiait-elle la semaine dernière.

C'est le Trifluvien d'origine Réjean Bouchard, avec qui elle travaille depuis dix ans, qui a réalisé les arrangements symphoniques pour la dizaine de pièces au programme.


Même si la série de spectacle suivant sa sortie ne soit pas amorcée, Chloé Sainte-Marie a choisi d'inclure deux chansons du nouvel album en langue innu dans son tour de chant.

L'artiste à l'habitude d'ajouter la récitation de poèmes dans ses concerts, et celui de dimanche ne fera pas exception. «J'ai toujours chanté des poèmes, j'aime les poètes d'ici. Gaston Miron, Patrice Desbiens, Roland Giguère, Bruno Roy...», énumère-t-elle. Ces poètes ont tous signé des textes de chansons de Chloé Sainte-Marie.

Après s'être surtout fait connaître comme comédienne, l'artiste se consacre davantage à la chanson depuis une quinzaine d'années. Elle avait d'abord fait paraître un premier album (L'emploi de mon temps) en 1993, avant de créer Je pleure, tu pleures (1999), Je marche à toi (2002) et Parle-moi (2005).

Le programme complet


En prélude à la poésie de Chloé Sainte-Marie, les musiciens de l'orchestre interpréteront la Fantaisie sur le thème de Greensleeves, de Ralph Vaughan Williams, et la suite Soirs, opus 5, de Florent Schmitt.

Le compositeur britannique Ralph Vaughan Williams, né en 1872 et décédé en 1958, a été marqué par le folklore et la musique religieuse de son pays. L'oeuvre présentée par l'OSTR dimanche est en fait l'arrangement par Ralph Greaves d'un intermède tiré de l'opéra de Vaughan Williams Sir John in Love.

Quant au compositeur français Florent Schmitt, ayant vécu de 1870 à 1958, on peut retenir de lui qu'il fut élève de Massenet et de Fauré au Conservatoire de Paris et qu'il a cofondé la Société musicale indépendante avec Fauré et Maurice Ravel. Il a aussi dirigé le Conservatoire de Lyon au début des années1920.

D'abord composée sous forme de préludes pour piano, la suite Soirs a par la suite été orchestrée par le compositeur. On peut remarquer que certains titres des préludes évoquent la poésie de Baudelaire.

Le concert, qui réunira 27 musiciens, est prévu à la salle Thompson à 14 h 30.

http://www.cyberpresse.ca/le-nouvelliste/arts-spectacles/200910/09/01-909919-lostr-et-le-fiptr-recoivent-chloe-sainte-marie.php

Répondre à ce message

Vous n'êtes pas autorisé à poster un message sur le forum.