Le Musée des beaux-arts de l'Ontario fait plus de place à l'art autochtone

may49
may49
Modérateur

le 29/06/2018 à 07:00

Publié aujourd'hui à 0 h 46

Le Musée des beaux-arts de l'Ontario rouvre le Centre J. S. McLean pour l'art autochtone et canadien après des rénovations majeures qui marquent un virage culturel créatif pour l'institution, selon les curatrices.

La collection a pour but de rompre avec la coutume muséologique, non seulement dans son affichage, mais dans sa conception des relations artistiques autochtones canadiennes.

« C'est un changement majeur », explique la curatrice autochtone Wanda Nanibush. « C'est une reconfiguration basée sur nos besoins et non sur la manière de procéder habituelle ».

Plutôt que de présenter les œuvres dans l'ordre chronologique, une grande partie de la collection a été organisée par thèmes pour favoriser une conversation interculturelle entre l'art autochtone et canadien à travers les générations.

Par exemple, les oeuvres de l'artiste anishinaabe Robert Houle, qui constituent une représentation de la souveraineté autochtone, sont affichées en face des paysages de Lawren Harris du Groupe des Sept.

Les deux artistes sont abstractionnistes, mais la juxtaposition de leurs œuvres permet à Houle de renverser le récit « nationaliste » imposé par Harris.
La curatrice autochtone Wanda Nanibush

Chaque œuvre sera accompagnée de textes en trois langues, française, anglaise et anishinaabemowin ou inuktitute, et des noms autochtones des territoires.

Plus de 40% des 132 œuvres exposées ont été créées par des artistes autochtones.

C'est le cinquième espace que l'AGO consacre à l'art autochtone, alors qu'autrefois il ne s'agissait que d'un corridor, ajoute Wanda Nanibush.

voir les photos

Répondre à ce message

Vous n'êtes pas autorisé à poster un message sur le forum.