Manasie Akpaliapik, Kenojuak Ashevak, ...Grand Nord, Grand Sud, artistes inuit, artistes abordigènes

# 01/05/2010 à 07:43 May

11 mai-28 nov. 2010
Vernissage le 11 mai 2010


Daoulas. Abbaye de Doulas
Cette exposition-événement présentée à l'Abbaye de Daoulas réunit sculptures, peintures, photographies et vidéos d'artistes inuit et aborigènes. Ces artistes nous parlent de leur relation au monde, de leurs mythologies et du monde contemporain.
Manasie Akpaliapik, Erica Lord, Brook Andrew, Paulosee Kuniliusee, Sam Tjampitjin, Dorothy Napangardi, Jake Kadluk, Ningura Napurrula, Kathleen Petyarre, Kenojuak Ashevak, Dennis Nona, Freddie Timms, Julie Edel Hardenberg
Grand Nord, Grand Sud, artistes inuit, artistes abordigènes

La (re)connaissance des cultures, et plus particulièrement des cultures autochtones auxquelles le projet culturel de l'EPCC donne une large place, est garante de la diversité culturelle. L'exposition «Grand Nord Grand Sud artistes inuit et aborigènes», conçue en coproduction avec le musée des Confluences à Lyon et présentée à l'Abbaye de Daoulas en 2010, interroge, au travers de la création artistique de ces deux peuples, la vitalité des identités culturelles autochtones, en même temps qu'elle nous renvoie à notre propre identité.

L'exposition réunit plus de 160 oeuvres d'artistes contemporains inuit et aborigènes, sculptures, peintures, photographies et vidéos, issues des collections du musée des Confluences et de collections publiques et privées.

A priori rien de plus éloignés que les Inuit du Canada et les Aborigènes d'Australie. Aux antipodes l'une de l'autre, les terres qu'ils habitent connaissent des climats, des paysages et des faunes rigoureusement différents.

Pourtant l'histoire de la rencontre de ces cultures avec les européens présente des points communs. L'histoire récente des deux communautés inuit et aborigène aboutit à la reconnaissance de leur autonomie dans la seconde moitié du 20e siècle.

Des circonstances de cette confrontation à la civilisation moderne résulte un même sentiment identitaire chez ces deux communautés. Il s'agit pour elles de maintenir les traditions constitutives de leur culture propre, tout en participant à des échanges économiques et culturels internationaux parfois conflictuels.

Le domaine de la création contemporaine permet de saisir ces convergences autour des questionnements essentiels: en quoi la production artistique peut-elle précéder, épauler ou suivre l'affirmation de l'identité culturelle des peuples autochtones? Comment la création artistique s'affranchit-elle de son assignation à une culture précise?

http://www.paris-art.com/exposition-art-contemporain/Grand%20Nord,%20Grand%20Sud,%20artistes%20inuit,%20artistes%20abordig%C3%A8nes/Akpaliapik-Manasie/10615.html

Répondre à ce message

Vous n'êtes pas autorisé à poster un message sur le forum.