Une truite pour Ernestine Shuswap :Une pièce entre fiction et réquisitoire

May
May

le 18/09/2009 à 07:57

jeudi 17 septembre 2009

Image

L'Espace Go présente en ouverture de sa 30e saison Une truite pour Ernestine Shuswap, de Tomson Highway.

La pièce met en scène quatre femmes amérindiennes, le 25 août 1910. Elles ont 24 heures pour préparer un repas en l'honneur de Sir Wilfrid Laurier, Grand Kahoona du Canada, de passage à Kamloops en Colombie-Britannique. Tout doit être parfait pour les 2000 convives attendus.

Le temps file à vive allure et la tâche est colossale. D'autant plus grande que de nouvelles barrières sont élevées sur le territoire. Désormais, il est impossible de cueillir des baies, de chasser dans les bois et de pêcher dans le fleuve. Pourront-elles accomplir l'impossible?

À partir de cette visite historique du premier ministre canadien, Tomson Highway a construit une pièce à cheval entre fiction et réquisitoire. Par la voix des quatre femmes, il détaille la manière dont les peuples autochtones ont été dépossédés de leur territoire et de leur culture.

Mais l'auteur, qu'on compare souvent à Michel Tremblay, n'hésite pas à recourir à l'humour. Un humour qui fait ressortir le côté naïf et pacifique des peuples autochtones. La pièce est présentée en création mondiale en français.

Une truite pour Ernestine Shuswap
texte Tomson Highway
traduction André Brassard
mise en scène André Brassard
avec Violette Chauveau, Kathleen Fortin, Sharon Ibgui, Pierrette Robitaille, et la voix de Tomson Highway
jusqu'au 10 octobre 2009


audio-vidéo

Claude Deschênes parle de la pièce Une truite pour Ernestine Shuswap.

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/arts_et_spectacles/2009/09/17/009-truite-shuswap-espace-go.shtml

Répondre à ce message

Vous n'êtes pas autorisé à poster un message sur le forum.