Une belle histoire qui finie bien

May
May

le 04/03/2009 à 07:19

Bambi sauvé des eaux glacées
Michel Thibault

4 mars 2009

Les pompiers de Châteauguay ont effectué un sauvetage inusité samedi dernier. Un jeune chevreuil qui s'est retrouvé coincé dans l'eau glacée de la rivière leur doit la vie. Le «Bambi» peut aussi remercier quatre enfants sans qui il ne serait probablement plus de ce monde aujourd'hui.

Maude Barrette et ses amis Guillaume Mc Duff-Tardif, Audrey Pierre et Marie-Pier Quesnel marchaient en milieu d'après-midi en bordure du boulevard Salaberry Sud qui surplombe la rivière à Châteauguay prés de l'intersection du boulevard René-Lévesque. Des traces dans la neige ont attiré l'attention des gamins âgés de onze, douze ans. Ils les ont suivies.

«Après avoir bien regardé ils ont vu des oreilles qui bougeaient. Intrigués ils sont allés voir et c'est là qu'ils ont aperçu le Bambi pris dans l'eau en train de se débattre», raconte Nancy Thibeault, la maman d'Audrey.

C'est elle qui a été alertée en premier. «Ma fille est venue me prévenir de lui venir en aide. Son récit était tellement convaincant et empli de désarroi que je n'ai pas eu le choix d'aller voir d'abord si le Bambi était toujours pris», dit Mme Thibeault. L'animal étant toujours dans sa fâcheuse position, dans la rivière jusqu'aux épaules sous le pont des Bourdon, incapable d'avancer ou de reculer, la dame a composé le 9-1-1.

Lâche pas on arrive !

Les pompiers ont débarqué au bord de l'eau muni d'une espèce de traîneau jaune vif avec un rebord gonflé. Un dispositif de type Fortunat conçu exprès pour faire des sauvetages en eaux peu profondes ou sur la glace, explique Luc Lapointe, chef aux opérations au service d'incendie de Châteauguay.

Revêtus d'une combinaison spéciale, les pompiers Sacha Hainault et Martin Auger ont avancé vers l'animal avec le traîneau. Une corde bleue les reliait à leurs collègues restés sur la rive. «Lâche pas, on arrive !», ont lancé les sauveteurs au cerf qui ne bougeait presque plus. Quand les deux pompiers ont soulevé la bête pesant environ 100 livres pour la hisser dans leur traîneau, un meuglement a déchiré l'air froid. «Ok, on l'a !»

Les pompiers sur la rive ont tiré la corde pour ramener leurs compagnons et le chevreuil qui se laissait caresser sans broncher après un séjour dans l'eau à 2 ou 3 degrés.

Heureux hasard

Grâce à un heureux hasard, le rescapé, qui était en fait une femelle, a pu profiter du confort d'une ancienne ambulance pour le transport. En l'occurrence, il s'agissait d'un véhicule de l'Unité communautaire de mesures d'urgence qui s'adonnait à passer et s'est arrêté.

«Les secours ont été rapides et efficaces et notre Bambi est parti en ambulance au grand plaisir de Maude et ses amies», dit Mme Thibeault.

Elle va survivre

La biche est restée à la caserne des pompiers de Châteauguay jusqu'au lendemain. «Elle était légèrement blessée. Elle n'a pas bougé de la nuit», dit Luc Lapointe.

Des agents de la Faune ont pris l'animal sous leur aile le dimanche. Selon eux, la bête avait environ dix mois. Ils l'ont confiée à un refuge pour animaux blessés à Saint-Antoine-Abbé pas loin de Salaberry-de-Valleyfield. «Selon les agents, elle va survivre», assure M. Lapointe.

voir les photos sur le site

http://monteregieweb.com/main+fr+01_300+Bambi_sauve_des_eaux_glacees.html?ArticleID=568233

Répondre à ce message

Vous n'êtes pas autorisé à poster un message sur le forum.