Après les incendies, les innondations: temblement de Terre au Canada

May
May

le 24/06/2010 à 06:53


mercredi 23 juin 2010 à 16 h 38

Selon le constable Yannick Paradis du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), le tremblement de terre qui a secoué l'ouest du Québec, l'est de l'Ontario et le nord-est des États-Unis n'a eu d'autre effet à Montréal que d'entraîner... un déluge d'appels téléphoniques au service 9-1-1.

Fort heureusement, la police de Montréal ne rapporte aucun blessé dans la grande région de Montréal. Il ne semble pas non plus y avoir eu de dommages.

L'Agence métropolitaine de transport (AMT) a arrêté temporairement ses trains dans la grande région de Montréal. Après une série d'inspections, le service a été rétabli.

À l'Observatoire de géophysique du Collège Jean-de-Brébeuf, la secousse a été telle qu'elle a brisé les aiguilles des deux sismographes utilisés pour enregistrer les mouvements sismiques.

La magnitude mesurée du séisme était de 5,0 et son épicentre était situé à une cinquantaine de kilomètres au nord d'Ottawa.

Selon le directeur de l'Observatoire, Claude De Grandpré, il s'agit de l'une des plus importantes secousses ressenties depuis longtemps dans la région de Montréal. Bon an, mal an, on enregistre un ou deux tremblement de terre d'une magnitude supérieure à 4,0 sur l'échelle de Richter dans le sud du Québec.

En 1732, un séisme d'une magnitude estimée à 5,8 avait causé d'importants dégâts à Montréal. Si une secousse équivalente survenait aujourd'hui sur l'île de Montréal, M. De Grandpré dit que les dommages seraient considérables. Les immeubles construits avant 1960 ne l'ont pas été en fonction des normes parasismiques

commentaires
http://www.radio-canada.ca/regions/Montreal/2010/06/23/004-Tremblement-terre-Mtl.shtml
May
May

le 24/06/2010 à 07:00

Séisme au Québec et en OntarioDes dégâts matériels, mais pas de victime

mercredi 23 juin 2010 à 23 h 20

Image

Un tremblement de terre a été ressenti mercredi après-midi dans plusieurs régions de l'ouest du Québec, de l'est ontarien et du nord-est des États-Unis.

La magnitude du séisme, survenu à 13 h 41 HAE, était de 5, selon les données du US Geological Survey (USGS), le centre de surveillance sismologique américain. Elle avait d'abord été évaluée à 5,7 et ramenée à 5,5 dans l'heure suivant l'événement.

Son épicentre était situé à Val-des-bois, à 30 km au nord de Buckingham et à 55 km au nord d'Ottawa, à une profondeur d'un peu plus de 16 km, toujours d'après les données du USGS.

La secousse a été ressentie notamment en Outaouais, à Ottawa, à Toronto, en Abitibi, à Montréal, en Mauricie, à Québec et au Saguenay-Lac-Saint-Jean. En Ontario, même les populations de Sault-Sainte-Marie et de Timmins, des villes situées à quelque 800 km de l'épicentre du séisme, ont senti la terre trembler.

Le tremblement de terre a aussi été ressenti dans le centre et l'est des États-Unis, notamment en Ohio, au Michigan, au Vermont, dans le Massachusetts et dans l'État de New York.

Gracefield décrète l'état d'urgence

Les dégâts les plus importants ont été rapportés à Gracefield, à une centaine de kilomètres au nord de Gatineau, où le maire Réal Rochon a déclaré l'état d'urgence. Des édifices ont été endommagés, dont le clocher de l'église qui menace de s'effondrer. Une périmètre de sécurité a été érigé autour du bâtiment religieux.

« L'église, la salle communautaire et les bureaux de la Ville ont été fissurés », a expliqué le maire Rochon. Le plancher de l'édifice municipal est endommagé, tout comme la structure du centre communautaire, plusieurs parties du plafond s'étant effondrées. On ne rapporte aucun blessé.

voir les photos sur le site

Un périmètre de sécurité a été érigé autour de quelques édifices de Gracefield, dont le centre communautaire et l'école pour adultes.Des commerçants de Notre-Dame-de-la-Salette ont aussi vu une partie de leurs étalages tomber au sol en raison de la secousse.

À Bowman, près de l'épicentre du séisme, une section de 30 mètres de la route 307 s'est effondrée près d'un pont. Les automobilistes doivent effectuer un détour de 25 kilomètres pour se rendre à destination. Des employés d'Hydro-Québec étaient sur place pour évaluer les dégâts.

Une panne de courant et de réseau de téléphonie cellulaire a touché le centre-ville d'Ottawa. Des vitres ont été fracassées et des murs fissurés à certains endroits. Les autorités ont mené une inspection préventive de l'édifice du Parlement, où des évacuations ont eu lieu.

VIA Rail a procédé à des vérifications de son réseau dans la région d'Ottawa. Le trafic ferroviaire a été interrompu dans l'axe Québec-Windsor par mesure préventive, mais a repris depuis. L'Agence métropolitaine de transport (AMT) a aussi arrêté temporairement ses trains dans la grande région de Montréal. Le service est maintenant rétabli.


Il se produit une centaine de séismes par année au Québec seulement. De 5 à 10 sont ressentis par la population.

Selon le USGS, l'un des plus forts tremblements de terre à avoir été ressentis dans l'ouest du Québec était un séisme de magnitude 6,1 survenu en 1935.

Bien que seulement deux ou trois séismes soient ressentis chaque année dans la région « Ouest du Québec » de la carte des zones sismiques du Canada, comprise entre la vallée de l'Outaouais depuis Montréal jusqu'au Témiscamingue, ainsi que les régions des Laurentides et de l'Est de l'Ontario, il s'en produit environ 65 par année dans ce secteur.

Vos commentaires sur le séisme

Vous pouvez voir ci-dessous quelques-uns de ces nombreux commentaires, répartis géographiquement.

Radio-Canada.ca avec
Presse canadienne

En profondeur
La terre tremble au Canada


Les principaux séismes au Canada, l'explication scientifique, les cartes, le séisme sur le web, les photos des citoyens.

audio-vidéo
Geneviève Asselin s'entretient avec le sismologue Claude De Grandpré.

L'entrevue de Céline Galipeau avec le sismologue Maurice Lamontagne

Céline Galipeau s'entretient avec Mathieu Nadon, à Gracefield et Marc Godbout, à Ottawa.

Nathalie Tremblay fait le point sur la situation en Outaouais.

Le reportage d'Yvan Côté

Le reportage de Marc Godbout

Jean-Hugues Roy fait le point sur les interruptions des services de transports.

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/National/2010/06/23/002-seisme.shtml
May
May

le 24/06/2010 à 07:10

Baie Georgienne
Une tornade s'abat sur Midland


Image

mercredi 23 juin 2010 à 23 h 31

Les éléments se sont déchaînés, mercredi, au Canada. Après le séisme survenu en après-midi dans l'ouest du Québec et l'est de l'Ontario, une tornade s'est abattue aux alentours de 18 h sur la municipalité de Midland, à environ 140 km au nord de Toronto, dans la baie Georgienne.

C'est un parc de roulottes qui a été frappé par cette perturbation atmosphérique. Le réseau anglais de Radio-Canada rapporte qu'au moins cinq personnes ont été légèrement blessées.

Le maire de la municipalité a décrété l'état d'urgence. Des ambulanciers, des pompiers et des policiers ont été dépêchés sur les lieux et l'hôpital local a mis en place ses mesures d'urgence.

Selon la Police provinciale de l'Ontario, plusieurs routes de la région sont bloquées par des débris et des poteaux électriques qui sont tombés.

Hydro One rapporte qu'environ 8500 abonnés sont privés d'électricité.

D'autres avertissements de tornades ont été émises dans le sud de l'Ontario. La région concernée est délimitée par Penatanguishine au nord, Barrie au sud, Collingwood à l'ouest, et Orillia à l'est.

L'alerte rouge requiert des gens qu'ils se mettent immédiatement à l'abri.

http://www.radio-canada.ca/regions/Ontario/2010/06/23/005-tornade-midland.shtml
May
May

le 24/06/2010 à 07:47

Les tremblements de terre au Québec

le 23 juin 2010 à 16h21

Laura-Julie Perrault
La Presse


Selon les sismologues, la terre tremble fréquemment au Québec. On parle d'une centaine de secousses par année, dont une dizaine sont ressenties par la population. Certains séismes ont marqué l'histoire :

1638 - Premier séisme important enregistré en Nouvelle-France. Il aurait eu ses origines dans la région de Charlevoix.1663 - En février, la terre tremble pour une première fois près de l'embouchure de la Rivière Malbaie. Le séisme est ressenti sur 1,9 million de kilomètres carrés et cause de grands glissements de terrain le long du Saint-Laurent, du Saint-Maurice et de la Batiscan. Dans les semaines qui suivent, 34 autres secousses sont ressenties. Ces séismes ont transformé le paysage et marqué les esprits. Lorsqu'ils en parlent, les autochtones de l'époque disent que les «arbres étaient saouls».

1870 - Un tremblement de terre, dont l'épicentre se trouve entre Québec et Montréal a des répercussions jusqu'à Sault-Sainte-Marie. La ville de Québec est fortement touchée.

1732 - Un important séisme secoue Montréal le 16 septembre. Une jeune fille décède et plus de 300 maisons s'écroulent.


1925 -Le 28 février, l'un des plus forts séismes du XXe siècle secoue le Québec et perturbe la vie des milliers de gens. Évalué à 6,2 sur l'échelle de Richter, le séisme de Charlevoix-Kamouraska se fait sentir jusqu'à 1000 km de son épicentre, l'Île aux Lièvres. Pendant les semaines qui suivent, des dizaines de répliques sismiques sont ressenties.

1935 - Le 1er novembre, un séisme de 6,2 à l'échelle de Richter ébranle tout le Québec. L'épicentre est à Témiscaming, mais les secousses sont ressenties jusqu'à Fredericton et Chicago.

1988 - D'une magnitude de 5,9, le séisme du 25 novembre a son épicentre à Saguenay, mais est ressenti dans tous les grands centres urbains du Québec. Peu de dégâts sérieux sont rapportés

http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/national/201006/23/01-4292820-les-tremblements-de-terre-au-quebec.php

Répondre à ce message

Vous n'êtes pas autorisé à poster un message sur le forum.