Des récits d’aventures à l’imagerie coloniale, 250 ans d’exploration expliqués aux enfants au Musée du Quai Branly

may49
may49
Modérateur

le 11/07/2018 à 07:30

Par Sophie Granel @Culturebox
Publié le 10/07/2018 à 15H52

Un vent d’aventure souffle sur le Musée du Quai Branly – Jacques Chirac. Jusqu’au 7 octobre, les petits explorateurs (et les plus grands aussi !) sont invités à s’interroger sur la façon dont l’ailleurs, l’étranger a été présenté depuis les premiers récits d’aventure jusqu’à aujourd’hui en passant par la période coloniale. Livres, jouets, affiches racontent une histoire pas toujours reluisante.
Reportage : P. Sorgues / M. Tafnil / M. Chekkoumy / P. Noublanche

maison
cinéma
arts
musique
opéra / classique
danse
théâtre
livres
mode
AVIGNON 2018

plus

Accueil
Patrimoine
Histoire

Des récits d’aventures à l’imagerie coloniale, 250 ans d’exploration expliqués aux enfants au Musée du Quai Branly
Par Sophie Granel @Culturebox
Publié le 10/07/2018 à 15H52
Inspiré par les récits des premiers explorateurs, Jules Verne fut l'un des inventeurs du roman d'aventure.

Inspiré par les récits des premiers explorateurs, Jules Verne fut l'un des inventeurs du roman d'aventure.

24
Partages

Un vent d’aventure souffle sur le Musée du Quai Branly – Jacques Chirac. Jusqu’au 7 octobre, les petits explorateurs (et les plus grands aussi !) sont invités à s’interroger sur la façon dont l’ailleurs, l’étranger a été présenté depuis les premiers récits d’aventure jusqu’à aujourd’hui en passant par la période coloniale. Livres, jouets, affiches racontent une histoire pas toujours reluisante.
Reportage : P. Sorgues / M. Tafnil / M. Chekkoumy / P. Noublanche
Dans la deuxième partie du 18e siècle, Louis-Antoine de Bougainville fait rêver les Français à travers le récit de son voyage autour du monde à bord de La Boudeuse. Depuis ces premiers explorateurs que sont Bougainville mais aussi, à la même époque, le Britannique James Cook, le désir de découverte n’a jamais cessé. Très vite les romanciers - au premier rang desquels, Jules Verne - s’emparent de ces faits historiques pour inventer un nouveau genre : le roman d’aventure. Des romans épiques qui glorifient l’explorateur et décrivent les contrées inconnues avec un romantisme souvent naïf et parfois bourré de stéréotypes.

es stéréotypes qui se sont transformés en préjugés à l’époque coloniale. L’exposition présente des dizaines de bandes dessinées, des jouets mais aussi des réclames de l’époque qui font de l’indigène un sauvage. De Félix le Chat poursuivi sur la couverture d’un fanzine par un africain belliqueux, à la figurine en plomb représentant un homme de couleur massue à la main, tout est fait pour donner une image négative des populations autochtones, histoire de justifier le colonialisme. Cette représentation instrumentalisée de l’étranger a heureusement évolué même si, l’actualité le prouve, l’acceptation de l’autre reste une question sensible.
Infos pratiques

Le magasin des petits explorateurs
Musée du Quai Branly - Jacques Chirac
37 quai Branly, 75007 Paris
Jusqu'au 7 octobre 2018
Tous les jours sauf le lundi de 11h à 19h. Noctunes jusqu'à 21h jeudi, vendredi et samedi.
7 à 10 euros
Musée du Quai Branly

voir la vidéo

Répondre à ce message

Vous n'êtes pas autorisé à poster un message sur le forum.