Chasse à l'ours : Abolir les quotas

May
May

le 04/03/2009 à 06:23

mardi 3 mars 2009

Image
Photo: La Presse Canadienne /AP Photo/Albuquerque Journal, Dean Hanson

(archives)


Le territoire de la ville de Senneterre compte plus de 20 pourvoiries et deux zones d'exploitation contrôlée (ZEC). La chasse à l'ours constitue un produit touristique important surtout auprès des Américains.

Selon le maire, Jean-Maurice Matte, la formule actuelle d'attribution de quotas prive plusieurs pourvoyeurs de retombées économiques.

« Lorsqu'un pourvoyeur possède 10 permis, il peut recevoir une dizaine d'Américains. Un quota pour un pourvoyeur, ça représente 1500 $. Une pourvoirie qui n'a que huit quotas, ça ne justifie pas d'investir dans un salon aux États-Unis pour aller gagner une clientèle. Quand tu en as 30, 40 ou 50, tu peux y aller, parce que les coûts du salon sont amortis sur l'ensemble de tes quotas de ta clientèle que tu vas recevoir », explique M. Matte.

Par le biais d'une résolution, la Ville de Senneterre demande au ministre des Ressources naturelles, Claude Béchard, de mettre en place une gestion basée sur la saison de chasse pour une période de trois ans.

audio-vidéo
Sandra Ataman explique la demande de la Ville de Senneterre.



http://www.radio-canada.ca/regions/abitibi/2009/03/03/003-ours-chasse-senneterre_n.shtml#

Répondre à ce message

Vous n'êtes pas autorisé à poster un message sur le forum.