Équilibre écologique : Nature Québec appuie la chasse aux phoques

May
May

le 12/03/2009 à 05:47

mercredi 11 mars 2009

Le groupe écologiste Nature Québec appuie la chasse aux phoques dans le golfe Saint-Laurent. Dans une lettre envoyée au Parlement européen, le regroupement demande aux députés de bloquer le projet de loi qui vise à interdire l'importation des produits dérivés de la chasse aux phoques.

Selon Nature Québec, l'abolition de la chasse aux phoques pourrait compromettre l'équilibre écologique du golfe Saint-Laurent. Le biologiste et vice-président de Nature Québec, Charles-Antoine Drolet, soutient qu'une hausse du nombre de phoques pourrait affaiblir la population de morues de l'Atlantique.


« « La présence d'une population très abondante de phoques est un facteur de déséquilibre dans le milieu marin, et on pense que la chasse contribue à corriger cette situation. » - Charles-Antoine Drolet »



Quant au directeur général de l'organisme, Christian Simard, il soutient que les gens confondent souvent les animalistes et les environnementalistes: « Je pense que c'est important que les gens sachent que même avec des arguments environnementaux, on peut appuyer une chasse aux phoques si elle est bien faite. »

Le président de l'Association des chasseurs de phoques des Îles-de-la-Madeleine, Denis Longuépée, salue cette prise de position de Nature Québec. D'après lui, les députés européens doivent passer outre les images véhiculées par les animalistes. « On ne capture plus l'animal juste pour la fourrure. Il y a aussi les omégas 3, les expériences avec les valves du coeur, le collagène, la fourrure et la viande », souligne-t-il.

Le Parlement européen doit se prononcer sur ce dossier le 1er avril à Bruxelles.

http://www.radio-canada.ca/regions/est-quebec/2009/03/11/002-nature_quebec_phoques.asp
May
May

le 17/03/2009 à 06:04

Produits du phoque
L'interdiction paraît inévitable


lundi 16 mars 2009

Image

Bottes en peau de phoque


Rien ne semble freiner l'interdiction de la vente de tous les produits dérivés du phoque en Europe. Une majorité de députés de l'Union européenne s'apprête à voter pour cette interdiction. Le vote se tiendra en séance plénière au début avril.

Entre-temps, les partisans de cette chasse et les opposants redoublent d'ardeur pour défendre leur point de vue respectif.

« On vit aussi avec ces animaux. On a besoin de ça. Ça fait partie de mon industrie. Ça fait partie de mon travail, de ma vie, de mon quotidien. C'est pourquoi je ne comprends pas qu'aujourd'hui, en 2009, on soit encore rendu à se poser des questions », affirme Réjean Lévesque, dirigeant de l'atelier de fourrure de l'entreprise J. B. Laliberté, à Québec.

En Europe, Christophe Marie, de la Fondation Brigitte Bardot, accentue la pression sur les parlementaires européens pour interdire l'importation des produits dérivés du phoque.

« Ce ne sont pas que des produits de consommation, d'amusement. Ce sont des êtres sensibles, des êtres vivants. Les massacres qui se perpétuent doivent être dénoncés », soutient Christophe Marie.

D'autres Européens tentent de renverser la vapeur, dont Yves Lecocq, secrétaire général de la Fédération européenne des chasseurs.

« Convaincre une majorité des députés à voter entièrement contre la proposition de la commission, ce n'est pas réaliste. Le vote va se faire sur une position idéologique extrême qui ne tient pas compte des connaissances techniques et scientifiques en la matière, et ceci est d'un point de vue démocratique regrettable », déclare M. Lecocq.

Yves Lecocq croit aussi que l'adoption d'un tel règlement ouvre la porte à d'autres interdictions qui toucheront d'autres chasses et d'autres industries.

Julien Lafille rapporte que les chasseurs terre-neuviens tentent de redorer l'image de leur métier.



Hyperliens

Chasse au phoque: des pêcheurs appuient Nature Québec

http://www.radio-canada.ca/regions/atlantique/2009/03/16/001-TNL-phoque-europe.shtml

Répondre à ce message

Vous n'êtes pas autorisé à poster un message sur le forum.