ICRA News Durban : appel à un moratoire sur REDD+

may49
may49
Modérateur

le 06/01/2012 à 08:21

es pollueurs du monde ont, une fois de plus, bloqué la possibilité de prendre des mesures réelles contre le changement climatique. La 17ème Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CdP 17) s'est terminée à Durban avec le lancement d'une nouvelle série de négociations (la Plateforme de Durban) dans le but de définir un nouveau régime.
Si rien n'a été fait pour parvenir à un accord contraignant sur la réduction des émissions, beaucoup d'efforts ont été fournis une fois de plus à Durban pour présenter REDD+ comme moyen d'avancer. Alors que la réalité est toute autre...
[05 Janvier 2012]
Les peuples indigènes qui participaient aux pourparlers de la CCNUCC, organisés dans l'Alliance mondiale des peuples indigènes et des communautés locales contre REDD et pour des formes de vie, ont demandé que l'on déclare un moratoire sur REDD+. Ils ont souligné que “les sources de financement des crédits de carbone de REDD+ viennent du secteur privé et des marchés du carbone, auxquels participent les industries extractives. Les marchés du carbone et REDD+ transforment nos territoires et nos forêts en dépotoirs de carbone, tandis que les plus responsables de la crise climatique ne s'engagent pas à réduire obligatoirement leurs émissions de gaz à effet de serre et continuent à gagner de l'argent. La Banque mondiale elle-même a signalé que ‘les flux financiers nécessaires pour stabiliser le climat et pour s'y adapter proviendront surtout, à la longue, du secteur privé”.

lire la suite sur le site
http://www.icrainternational.org/actualites/906/

Répondre à ce message

Vous n'êtes pas autorisé à poster un message sur le forum.