Saguenay-Lac-Saint-Jean Espèces protégées :

# 28/03/2009 à 06:24 May

21 espèces s'ajoutent à la liste
vendredi 27 mars 2009

Image

L'ours blanc et le caribou des bois font désormais partie des espèces à protéger au Québec.

De passage au zoo de Saint-Félicien vendredi matin, le ministre délégué aux Ressources naturelles et à la Faune, Serge Simard, a présenté une liste des 21 espèces animales et de leurs habitats que le gouvernement veut voir sous la protection de la Loi sur les espèces fauniques menacées ou vulnérables. Cet ajout doublerait le nombre de poissons, d'amphibiens, de reptiles, de mammifères, d'oiseaux ou d'insectes dont on craint la disparition au Québec, qui passeraient ainsi de 18 à 38.

Le resserrement de la réglementation et l'augmentation de la surveillance figurent au nombre des mesures qui seront mises en place dans les prochaines années pour réduire la menace sur ses espèces. Il est aussi question de créer de nouvelles aires protégées.

« Il va y avoir des zones protégées par rapport aux habitats. Je prends toujours l'exemple du caribou. Parce qu'on sait que le caribou est perturbé en raison souvent de l'industrie forestière. Lorsqu'on accorde des droits forestiers, il va y avoir des protections de territoire pour le caribou », indique Serge Simard
http://www.radio-canada.ca/regions/saguenay-lac/2009/03/27/002-especes-protegees_n.shtml

# 29/03/2009 à 06:37 May

Gaspésie: la survie du caribou menacée
Image
Il ne resterait plus que 170 caribous d'écotype montagnard aujourd'hui.

le 28 mars 2009

Pierre Pelchat
Le Soleil

(Québec) Les caribous de la Gaspésie sont de moins en moins nombreux, au point que cette espèce animale vient d'être classée, par le gouvernement du Québec, dans la catégorie de celles qui sont menacées de disparaître.
Alors que la population de caribous d'écotype montagnard oscillait entre 500 et 1000 individus dans les années 50, il n'en resterait plus que 170 aujourd'hui. Au mieux, il y en aurait 230 selon le ministère des Ressources naturelles et de la Faune. Au début des années 2000, le troupeau ne comptait que 140 bêtes.

«La population de caribous de la Gaspésie a subi un déclin important à cause des activités humaines, que ce soit par la chasse - qui s'est poursuivie jusqu'en 1948 - ou par la perturbation de son habitat associée à l'exploitation forestière et minière, et le développement de l'agriculture», peut-on lire dans un document gouvernemental.

La responsable du dossier des aires protégées à Nature Québec, Mélanie Desrochers, propose ni plus ni moins que l'on agrandisse le parc de la Gaspésie pour permettre à la population de caribous de survivre et d'augmenter.


«Le parc est trop petit. Il faut mettre en place rapidement des mesures pour sauver le caribou de type montagnard. Il est très affecté par les travaux de coupe forestière, la construction de routes et de chemins forestiers. Il se nourrit de lichens qui poussent sur les arbres que l'on retrouve dans les vieilles forêts qui sont aussi recherchées par l'industrie forestière», a-t-elle affirmé.

Malgré l'annonce d'ajouter le caribou de la Gaspésie et 20 autres espèces dans la liste des espèces menacées et vulnérables, Mme Desrochers demeure inquiète devant la lenteur du gouvernement à prendre des mesures efficaces pour protéger ces espèces. «Dans le cas du caribou forestier, l'espèce a été déclarée menacée il y a quatre ans et on attend toujours que des mesures de protection soient mises en place», a-t-elle avancé.

Au cabinet du ministre délégué aux Ressources naturelles et à la Faune, Serge Simard, on nous a indiqué que des mesures visant à réduire les menaces pour les espèces vulnérables et pour celles menacées de disparaître seront annoncées au cours des prochaines semaines. On attend, entre autres, une réponse du forestier en chef sur l'effet de certaines mesures qui limiteront fort probablement la coupe forestière.

Le groupe Citoyens pour la nature a lancé, il y a deux semaines, une pétition pour exiger des mesures de protection du caribou de la Gaspésie. Près de 3000 personnes ont donné leur appui à cette campagne jusqu'à maintenant. On peut signer la pétition sur le site : www.citoyenspourlanature.com.

Les caribous de la Gaspésie habitent les hauts sommets des monts McGerrigle, y compris le mont Jacques-Cartier, et des Chics-Chocs, comprenant les monts Albert et Logan ainsi que la forêt de conifères matures avoisinant le parc. Ces caribous sont les derniers vestiges des populations que l'on trouvait également dans les Maritimes et en Nouvelle-Angleterre.

Espèces vulnérables et menacées

Poissons

Mené d'herbe (vulnérable)

Lamproie du Nord (menacée)

Chevalier de rivière (vulnérable)

Dard de sable (menacée)

Amphibiens et reptiles

Salamandre sombre des montagnes (menacée)

Salamandre pourpre (vulnérable)

Tortue mouchetée (menacée)

Tortue musquée (menacée)

Tortue luth (menacée)

Mammifères

Caribou de la Gaspésie (menacée)

Ours blanc (vulnérable)

Insecte

Satyre fauve des Maritimes (menacée)

Oiseaux

Sterne de Dougall (menacée)

Petit blongios (vulnérable)

Paruline azurée (menacée)

Râle jaune (menacée)

Garrot d'Islande (vulnérable)

Pic à tête rouge (menacée)

Grive de Bicknell (vulnérable)

Sterne caspienne (menacée)

Arlequin plongeur (vulnérable)

http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/actualites/environnement/200903/27/01-841074-gaspesie-la-survie-du-caribou-menacee.php

Répondre à ce message

Vous n'êtes pas autorisé à poster un message sur le forum.