HOZHOVisions - Novembre - Chamanisme & Ecopsychologie - 2018 en vue!

6581910 sept 2015 banderole site  

Novembre Tömö' Kyelmuya

La lune des Initiations chez les Hopi
C'est la dernière Lune de l'année!

Tömö'Kyelmuya enseigne à ne pas se laisser contrôler par ses émotions.

Ce mois marque le début du cycle annuel
de la vie Hopi.

Les prières sont destinées à toute l'humanité pour une vie de paix et d'harmonie.

DON'T WORRY, BE H ҉ PI !

 

Danse of life woodland vasil  

 

ECOPSYCHOLOGIE, ou comment retrouver notre lien avec la Terre et l'Univers
texte de Michel Maxime Egger

« Le terme « humain » vient du latin « humus » (la terre). Notre lien à la nature est intrinsèque à notre être. Il est ancré dans la structure même de notre corps, de notre âme et de notre esprit. Il peut être ignoré, mais pas définitivement perdu. Nous n’existons pas en et par nous-mêmes. Nous ne sentons, pensons et agissons qu’au sein de la matrice relationnelle de la vie. Nous participons d’un système unifié et interactif de matière, d’énergie et d’information qui circule à avers nous. Nous avons besoin de ces interactions avec les autres et la nature pour accomplir notre humanité. Pas seulement la nature domestiquée, mais aussi la nature sauvage qui nous met en contact avec le sauvage en nous – à (re)découvrir. Nous sommes faits pour vivre en intimité avec la terre. (...)

Carl Gustav Jung raconte, bouleversé, comment les Indiens Pueblos justifient leur existence par leurs cérémonies qui aident le soleil à se lever chaque matin, parce qu’il apporte la vie, la lumière et la chaleur au monde. Pour l’homme d’aujourd’hui, cela peut sembler naïf et puéril. C’est en réalité l’expression d’une capacité d’émerveillement et d’une forme de conscience intégrale où l’être humain est indissociable de l’ensemble du cosmos et où la nature est animée d’une âme. Cette conscience existe encore dans les traditions premières qui constituent une source d’inspiration pour des nombreux écopsychologues. Ces peuples, qui ne connaissent pas l’opposition entre nature et culture, n’ont pas attendu l’hypothèse Gaïa pour savoir que la Terre est un système vivant auto-organisé. Elle est pour eux cependant plus que cela : un mystère sacré à respecter et à nourrir par des relations justes et harmonieuses. (...)

Un premier type d’écopratiques relève de l’éveil, de l’accompagnement ou de l’éducation à une reconnexion en profondeur avec la Terre, soi-même et les autres. Les démarches sont multiples. Par exemple, le psychothérapeute Craig Chalquist invite à nous enraciner dans l’endroit où nous vivons, en comprenant ce qui nous « re-lie » à lui et aux formes de vie qui y sont présentes (y compris les esprits et les génies). Il développe ce qu’il appelle une « terrapsychologie » pour approfondir la manière dont nous habitons notre lieu de vie et dont ce lieu nous habite, en répondant à ce qu’il attend de nous – avec son histoire, ses beautés et ses souffrances. Craig  Chalquist, à ce égard, insiste sur la nécessité pour l’écopsychologie de proposer un langage et des pratiques qui rejoignent les gens là où ils sont – parfois loin de la nature sauvage et des méthodes « archaïques », comme les rituels – plutôt que là où elle veut les amener. Une manière aussi de rappeler que l’écopsychologie devrait être accessible à tous – y compris aux personnes socialement défavorisées et vivant en milieu urbain. "

 
The cave of winter s dreams vasil woodlmand 60 x 95 cm oil canvas  

- Outre la création de rites, (…) une écopratique en vogue est la « quête de vision » ou l’immersion dans la « nature sauvage » (wilderness). La plupart des participants en parlent comme d’un « voyage initiatique » dont ils sont ressortis transformés. Ils mentionnent les principales expériences suivantes : un affinement de la perception sensorielles à travers laquelle ils deviennent capables d’entendre les voix des êtres et des éléments de la nature ; une ouverture au soi écologique, avec sa part instinctive et animale ; une émergence de l’inconscient écologique qui se manifeste à travers les rêves et les figures symboliques découvertes dans le paysage ; une traversée d’angoisses archaïques comme celle de la mort, jusqu’au moment où la nature cesse d’être une menace pour devenir une enveloppe de vie.

Plusieurs études le montrent : une expérience de communion profonde avec la nature peut susciter un changement de mode de vie vers plus de sobriété, des pratiques spirituelles comme la méditation et un engagement écologique nourri par la gratitude et la compassion plutôt que par la raison ou la morale. Par ailleurs, elle peut désencombrer le corps et l’esprit, et accroître la capacité à se libérer des addictions au sens large. Les fruits d’une immersion dans la nature sauvage vont dépendre de plusieurs facteurs : la qualité des guides, le niveau de préparation, la motivation des participants et la gestion du retour.  Comme le reconnaît Steven Harper, accompagnateur reconnu, le « vrai travail commence quand nous rentrons. » Car il ne s’agit pas seulement de ramener de belles idées philosophiques, mais d’incarner et de mettre en pratique ce qui a été expérimenté.

- Les rêves, porte vers l’âme du monde: La sensibilité animiste des peuples premiers innerve fortement d’autres écopsychologues, en particulier le jungien Aizenstat qui a poussé le plus loin la réflexion sur les liens entre les rêves et la nature. Pour Freud et Jung, les rêves sont la voie royale vers l’inconscient – personnel et collectif. Ils donnent accès non seulement à nos refoulements personnels et aux archétypes universels, mais à la nature qui habite les couches les plus archaïques, instinctives et animales, de notre psyché.

Comme le dit Jung, la psyché humaine est nature, nous avons vu aussi qu’il existe une psyché de la nature – version moderne de l’ancienne « âme du monde » - à laquelle notre être le plus profond est intimement relié. Selon Aizenstat qui reprend l’expérience des peuples premiers, toutes les entités vivantes participent à cette psyché cosmique par leur âme ou esprit propre. Elles se manifestent à nous non seulement par leur présence physique, mais à travers nos rêves.  Ceux-ci ne proviennent donc pas uniquement de la psyché personnelle du rêveur, mais sont reliés à la psyché de la nature  dont ils peuvent être le miroir. Les plantes et les animaux les montagnes et les rivières qui apparaissent dans nos rêves, ne sont pas réductibles à des symboles de réalités intrapsychiques humaines. Leurs images peuvent aussi être l’expression de leur propre psyché, de leur réalité et de leurs souffrances, porteuses de messages qui les concernent et qui attendent une réponse de notre part. Toutes ces figurent du rêve, estime Aizenstat, sont réelles et « vivantes » : « Elles vivent au cœur de notre être. (…) Actives dans l’inconscient, elles influencent de manière significative notre comportement et tempérament. ».

- La conviction est que les rêves peuvent servir de guide pour l’évolution humaine dans cette période de transition et apporter un soutien dans la réalisation des tâches transformatrices vitales dans la restauration des liens avec la Terre. " Source: Soigner l’esprit, guérir la terre. Introduction à l’écopsychologie », et « Ecopsychologie. Retrouver notre lien avec la Terre » – Par Michel Maxime Egger

 

 
Tambours news  

Nouvel arrivage Tambours Lakota Oglala "Cancega Nagi" clic photo
Peints et non peints, peaux de bison américain et wapiti, 45 et 38 cm, sacs à tambour Pendleton

 
Pendleton news

MI-NOVEMBRE! Pendleton® Gift of the Earth, Big Medicine, Shared  Spirits, Turtle clic photo

 

 
Fleece blanket

MI-NOVEMBRE! Polaires Sundance Buffalo skull, Black&White Buffalo, White Buffalo, Turtle  clic photo

 

 
Pipe betzon colibri 320570 jpg

PEROU - Pipes cérémonielles de la Selva Amazónica! clic photo
Colibri - Jaguar - Anaconda - Aigle

 

 

 
Tambour yakoute fb 1 340570 jpg  

SIBERIE - Petits aperçus de l'arrivage des Fêtes!
Tambour - Khomus guimbardes yakoutes Oiseaux - Esprits muraux protecteurs - Pendentifs "Arbres de Vie" - Sculptures chamanes en bois de renne - Pendentifs en bois de renne et élan - Talismans yakoutes en fourrure - Pendentifs ivoire de mammouth... Demandez la liste pour des réservations, Suisse seulement.

 
Sculpture chamane yakoute 1 Masques chamanes yakoutes Art mural yakoute loup  

Préparer 2 0 1 8 ...

 
Shaman calendar 2019

Calendrier 2018  S H A M A N

Agenda lunaire 2018

Agenda Lunaire 2018 -  RÊV' ELLES

 

 
Cercles de Tambours à Lausanne avec HOZHO Visions Cocréations
Tel un 3e oeil, Cocréations, notre nouvelle Vision d’harmonie, vous permet un autre regard sur l’horizon de votre paysage intérieur. Sous forme d’expos, soirées à thème - cercles, contes - conférences, ateliers, enseignements, nos activités auront lieu en salle ou en plein air, sur Lausanne et les environs.
Détente, découvertes et partages, moments qui vous feront tendre vers cet état idéal de santé, beauté, harmonie, l’état d’hozhòòji, chez les Navajos.
Au-delà des concepts, des théories et des apparences dans les domaines de l’Art, l’Eco-spiritualité ou le Chamanisme, nos cocréations vous invitent à passer des mots aux gestes, à ancrer l’harmonie dans votre quotidien. Bienvenue à toutes-tous !  -  Infos : www.galerie-hozho.ch/cocreations

Entrer dans le Cercle - Racines, Paroles et Tambours, avec Catherine Tremblay - HOZHO Visions
Ritualiser votre vie aux rythmes des Saisons avec Marianne Grasselli Meier - Esprit de Femme   
 

 
INSCRIPTIONS
 
Hvcocreations pub  

 
Librairie hozhp 4

Les ouvrages sont disponibles dans notre section librairie à Lausanne!

  • - Chamanisme, psycho-chamanisme
  • - Guides pratiques, cartes, oracles
  • - Spiritualité, contes et légendes
  • - Sciences humaines, ethnologie
  • - Les revues HOZHO Chamanismes
  • - CD de tambours pour le voyage...
 
Le reveil des gardiennes de la terre

LE REVEIL DES GARDIENNES DE LA TERRE
Guide pratique d'écothérapie
Par Marianne Grasselli Meier   janvier 2018!

Formée en écothérapie (une thérapie qui tient compte de l’écologie), l'auteure a développé son modèle de référence, la roue de médecine amérindienne, pour en faire un outil de développement personnel, à la portée de la femme d’aujourd’hui et de ses besoins. Ce livre offre une pratique d’évolution personnelle incluant la prise en compte de notre environnement, grâce à des écorituels. Sa spécificité, la Roue des saisons, alliée à la sagesse des 4 directions, des animaux totem, des plantes, pour renouer avec nos cycles et celle de la nature. En redécouvrant notre connexion intime avec Mère Nature, nous accédons à de nouvelles ressources, et une nouvelle vision, pour le bien de tous et pour la Terre Mère. En tant que musicothérapeute, l’auteure propose avec ce livre un CD de pratique au tambour.

Découvrez la présentation >>>

 

"Ce guide s'adresse à toute personne prête à actualiser leur connaissance de la Roue de médecine amérindienne pour créer un pont entre tradition et modernité.
Le développement personnel  “vert et responsable” s'inscrit dans un lien intime avec notre planète. Plus seulement dans une recherche de bien-être centré sur soi, mais devient une éco-spiritualité, donc un développement incluant notre environnement.

Spécialement écrit pour les femmes tenant compte de leur place particulière d'initiatrice du vivant et du cycle de toute vie. il peut être lu et pratiqué par chaque personne portée par le désir d'inscrire leur évolution personnelle dans un avenir respectueux de la terre"  Marianne Grasselli Meier

 
Soigner l esprit guerir la terre 1

SOIGNER L’ESPRIT, GUERIR LA TERRE. Introduction à l'écopsychologie. Par Michel Maxime Egger

« Notre lien à la nature est intrinsèque à notre être. Il peut être ignoré, il ne peut être perdu. Il existe indépendamment de nous, comme une part secrète et indemne de notre être. »
" Pour la première fois dans l’édition francophone, cet ouvrage fait découvrir un mouvement important et quasi inconnu en Eu...
rope continentale : l’écopsychologie. Cristallisée dans les années 1990 en Californie et développée depuis lors essentiellement dans le monde anglo-saxon, l’écopsychologie estime que l’écologie et la psychologie ont besoin l’une de l’autre. Pour ses promoteurs, l’aliénation de l’humanité par rapport à son habitat naturel ne serait pas étrangère aux formes d’addiction à la consommation et aux techniques de masse. Pour s’en préserver, ils inventent l’idée féconde d’inconscient écologique à partir de laquelle se profilent des thérapies prometteuses sollicitant l’immersion dans la nature sauvage ou la sollicitation des animaux. Un champ d’intervention important est l’éducation qui doit permettre à l’enfant de se construire une identité personnelle en interrelation non seulement avec la culture et les autres humains, mais avec la nature et le monde du vivant en général. "

 

 
Churla 433270 jpg 1

KALAWAYA. CHURLA, CHAMANE BOLIVIENNE
Par Henri GOUGAUD
Churla, est une Indienne descendue des hauts-plateaux boliviens où vit encore ce qui reste du peuple Aymara. Dès l’âge de sept ans elle fut initiée à l’art traditionnel des kalawayas (chamanes) par Vilma, accoucheuse, experte en plantes guérisseuses et familière de tout ce qui ressort de l’intelligence sensible : l’eau et la pierre, les arbres et les herbes. Il y a, dit-elle, dans ces « vivants » un savoir qui ne demande qu’à nourrir le nôtre, pour peu que l’on soit attentif à ce qu’ils ont à nous apprendre. Après trois ans d’entretiens réguliers, voici le récit de la vie de Churla, la kalawaya.

Elle a connu Luis Ansa, le héros des Sept plumes de l’aigle : « Son initiation, dit-elle, fut celle des hommes, fondée sur la relation avec le feu et le minéral. La mienne fut celle des femmes, fondée sur la relation avec l’eau et la terre. » Cette femme paisible et joyeuse fut aussi une combattante révolutionnaire après la mort, dans son pays, de Che Guevara. Elle a fait des études de médecine, bien que fille de paysans pauvres. Un parcours de vie riche d’enseignements.

 
Les amzones mayor

LES AMAZONES. Quand les femmes étaient les égales des hommes. Par Adrienne Mayor
Depuis l’Iliade (VIIIe siècle av. J.-C.) jusqu’à Pompée et ses expéditions militaires en Orient (Ier siècle av. J.-C.), en passant par Alexandre le Grand, les mythiques Amazones ont toujours fasciné les Grecs, puis les Romains : des guerrières qui rivalisaient avec les héros grecs par leur courage et leurs prouesses militaires, mais qui ressemblaient aussi aux Barbares – la légende disait qu’elles se coupaient le sein gauche pour tirer à l’arc et qu’elles se débarrassaient de leurs enfants mâles.
Mais les Amazones sont-elles seulement un mythe, un fantasme terrifiant inventé par les Grecs et les Romains ? Que peuvent-elles nous apprendre sur la réalité des civilisations avec lesquelles les Grecs étaient en relations commerciales ou guerrières ?
Dans ce livre qui fera date, Adrienne Mayor révèle que les Amazones trouvent leur origine dans la réalité historique et met à bas le mythe selon lequel il n’y aurait jamais eu de femmes guerrières. Les découvertes archéologiques faites dans ces immenses étendues où nomadisaient les Scythes – et donc les Amazones décrites par Hérodote – ont permis d’identifier sans doute possible les restes de guerrières mortes au combat. On a longtemps cru qu’un squelette accompagné d’armes était celui d’un homme. Les analyses modernes (en particulier génétiques) montrent que c’est faux dans un nombre considérable de cas !
Il n’y a jamais eu de guerrières se mutilant la poitrine ou tuant leurs fils, mais il y a eu des tribus scythes où les femmes combattaient à l’égal des hommes. Adrienne Mayor se lance à leur poursuite et nous invite à un fabuleux voyage historique jusqu’aux confins de la Chine.

 
La guerre des fleurs cisneros

LA GUERRE DES FLEURS. Codex Ferus. Par Domingo CISNEROS

" Réquisitoire sauvage au nom du vivant, La guerre des fleurs – Codex Ferus rassemble les principaux manifestes environnementaux, les déclarations d’artiste de Domingo Cisneros et un texte inédit, le Codex Ferus, manuel d’enseignements pratiques et spirituels de la vie en forêt. À l’image des codex mayas, toltèques et aztèques, ces manuscrits peints sur des peaux ou des écorces repliées en accordéon qui permettaient de léguer les connaissances aux générations futures, le Codex Ferus de Domingo Cisneros est un chant de passation de pouvoirs au souffle tellurique, un livre à l’éclat brut et envoûtant. "
Laure Morali

Métis tepehuane mexicain, Domingo Cisneros est né en 1942 à Monterrey. Arrivé au Québec en 1968, il a vécu à La Macaza, dans les Laurentides, où il a formé au Collège Manitou toute une génération d’artistes autochtones. L’imagination est la force la plus puissante qui puisse exister, selon lui.

 
AGENDA HOZHO
 

Horaire d'ouverture depuis le 1er septembre!

les Mercredis : 10h00 - 18h00 non stop!
les Samedis : 10h00 - 16h00 non stop!

Mardis, Jeudis, Vendredis :
10h00 - 12h30 et 14h00 - 18h00

***
Les Lundis : F E R M E


Nous sommes heureux de vous annoncer la prochaine parution de la revue

HOZHO Visions Print No 4  2017-2018

anciennement HOZHO Chamanismes & Médecine de la Terre - pour début décembre 2017! Vous serez informés dès sa sortie.

Au plaisir de vous accueillir à Lausanne et sur notre site! Asquali! Merci!

Sandrine Faivre, Catherine Tremblay et Isabelle Géréec


HOZHO Visions - Galerie des Premiers Peuples
HOZHO Visions Print  Publications
Rue Pré-du-Marché 4
CH-1004 Lausanne VD
T 0041(0)21 691 02 87
www.galerie-hozho.ch
www.hozho.ch

Date de dernière mise à jour : 01/11/2017