L’INSTITUTION KIUNA, LA NOUVELLE INSTITUTION POSTSECONDAIRE DES PREMIÈRES NATIONS, OUVRE SES PORTES À ODANAK

 

   COMMUNIQUÉ DE PRESSE 

 

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

 

L’INSTITUTION KIUNA, LA NOUVELLE INSTITUTION POSTSECONDAIRE DES PREMIÈRES NATIONS, OUVRE SES PORTES À ODANAK

 

Odanak, le 20 août 2011 – C’est avec une immense fierté que le Conseil en Éducation des Premières Nations (CEPN) a donné le coup d’envoi à sa nouvelle Institution postsecondaire des Premières Nations (IPPN), profitant de l’occasion pour officialiser le nom qu’elle portera : Kiuna, qui signifie « à nous » en langue abénakise. « Cette ouverture concrétise plusieurs années d’efforts et de travail du personnel du CEPN, des cégeps partenaires et du gouvernement provincial », a précisé la directrice générale du CEPN, Lise Bastien. Située dans la communauté abénakise d’Odanak, cette Institution édifiée spécifiquement pour les jeunes des Premières Nations a ouvert ses portes en présence du chef de l’Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador (APNQL), Ghislain Picard, du ministre responsable des Affaires autochtones du Québec, Geoffrey Kelley, ainsi que de représentants du gouvernement fédéral, des partenaires institutionnels du Collège Dawson et du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue, des entreprises partenaires Sono Vidéo et Polycom et de plusieurs de ses prochains étudiants.

La directrice associée de l’établissement, Prudence Hannis, a annoncé que « l’Institution Kiuna s’est donné pour mission de former des citoyens des Premières Nations compétents dans leur domaine respectif, fiers héritiers de leur patrimoine culturel, socialement responsables, soucieux du bien-être de leur communauté et ouverts sur le monde ». Pour ce faire, l’Institution offre une éducation de qualité dans un environnement qui tient compte de la culture et des traditions des Premières Nations. Elle favorise l’accès aux études postsecondaires, la réussite scolaire et le taux d’obtention d’un diplôme chez les jeunes et les adultes qui s'y inscrivent. « Pour nos jeunes, il s’agit d’une occasion d’évoluer dans un milieu d’enseignement qui tient compte de leur réalité, qui leur permet de se concerter et d’avoir des échanges fructueux entre Premières Nations », a précisé madame Bastien. Une telle initiative constitue un pas de plus vers l’autonomie des établissements d’enseignement des Premières Nations.

L’Institution Kiuna offre un programme bilingue unique en Sciences humaines — Premières Nations, accrédité par le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) du Québec. Il mène à l’obtention d’un diplôme d’études collégiales (DEC). La première cohorte comptera une trentaine d’étudiants à la rentrée, le 22 août 2011.

Le CEPN souligne l’engagement de la communauté d’Odanak dans ce projet, notamment par sa participation à la construction de l’édifice. Cette construction représente non seulement un apport à l’avancement de l’éducation des Premières Nations, mais elle se veut également un bel outil de développement économique pour la communauté abénaquise.

 

Pour plus d’information, consultez le site Internet de l’Institution : http://www.ippn-fnpi.com/

 

— 30 —

 

SOURCES :         Virginie Michel                                                   Éric Cardinal

514 922 2315                                                     514 258 2315

virginie@cardinalcommunication.com         eric@cardinalcommunication.com

 CEPN_OuvertureIPPN_110820_FRA.pdf