Les mapuches d'Argentine

un dossier qui avait été ouvert en 2004, je vous le met à titre d'information

May

Les mapuches d'Argentine aussi sont amérindiens

 

Voici un appel de ma sœur Siète vientos de la nation Aymara d'Argentine il y a pas mal de fautes pardonnez lui elle ne parle que l'Espagnol et très peu de Français

Je pense très vite mettre sur pied une pétition à envoyer a Benetton qui je pense lorsqu’ils disent united color of benetton pense juste au vert du Dieu Dollars

Pouvez-vous faire circuler l'info

Merci

Mitakuyé oyasin

Shunka

 28/04/2004

 

En Argentine commence le jugement de Benetton contre la famille indigène Curiñanco.

N'ACHETEZ PAS DE PRODUITS BENETTON..ILS SONT ENTRAIN DE MANUFACTURER AVEC LES DROITS DU PEUPLE DE
LA NATION MAPUCHE.

Benetton
est propriétaire de 900.000 hectares (2,2 millions d’âcre) de la Région Patagonie Argentine.

Avec des grandes plaines, montagnes, rivières et lacs, les terres du groupe italien occupent un territoire 40 fois plus grand que
la Capitale.

Benetton
est, depuis 1997, le propriétaire de terrain le plus grand d'Argentine, et le principale producteur de laine du pays avec 6.000 tonnes annuelles.

A l'entrée de sa ferme d'élevage Benetton a un musée, le plus grand de la Patagonie, où il raconte l'histoire du peuple Mapuche.

La famille Curiñanco est Mapuche, un peuple originaire de la Patagonie qui vit là depuis 10.000 ans, mais depuis 100 ans, un siècle, ils sont dépouillés systématiquement de leurs terres. En Août 2002, ils occupèrent un champ vide, connu dans la zone comme réserve indigène, pour travailler
la terre.

Un
mois après avoir commencé à travailler, Atilio et Rosa Curiñanco furent délogés parce que Benetton réclama la parcelle de 7 hectares, par l'intermédiaire d'une dénonce présentée par l'administrateur de la ferme appelé Ronald Mac Donnals (nom réel). Le champ est en face des terrains de Benetton et c'est une petite portion de 7 hectares séparée de la zone de la ferme par une route et entourée d'autres voisins.

Le juge Calabelli, qui ordonna le délogement immédiat des Curiñanco, est connu dans la zone pour prendre comme ennemis les indigènes. Aujourd'hui il affronte un jugement politique pour entre autre discrimination, pour ce cas et bien d'autres.

Les Curiñanco ont commencé un processus aux côtés des organisations Mapuche, qui les a amené à non seulement faire connaître leur problématique, mais -surtout- à récupérer une partie de sa tradition et culture, en plus de se lier à d'autres conflits similaires dans
la zone.

Le
jugement est pour déterminer si la famille Curiñanco est coupable d'usurper moins de 0.001285% des terres de Benetton. Trois mois auparavant, après que la campagne en faveur des Curiñanco ait été faite publique, des représentants de la compagnie ont offert à la famille un accord ; qu'ils renoncent à leur terre en échange de retirer les charges.
Mais les Curiñanco, loin de le faire, signalent que "les Benetton ne nous ont jamais demandé à nous les Mapuche s'ils pouvaient clôturer nos terres, nos chemins, nos rivières avec des fils de fer, qui est l'intrus ?". Pour eux, ce n'est pas seulement un problème économique ; c'est aussi politique, culturel et historique.

Depuis le 12 Avril, deux jours avant que ne commence le jugement oral et publique, des communautés Mapuche de toute la région ont voyagé vers la ville de Esquel, où prendra état le tribunal, pour accompagner les Curiñanco avec des mobilisations et des cérémonies traditionnelles du peuple Mapuche.

http://www.apatapela.org/spip.php?article76

http://www.mapuches.org/dossier/benetton080311.html

 

Pour les Indiens Mapuches d' Argentine :

 

 A lire :

http://www.patagonie.org/fr/patagonie_7.php

http://mapuche.free.fr/

 

Actualité

http://www.generation-nt.com/indiens-mapuches-chili-microsoft-langue-actualite-19408.html

http://www.alterinfos.org/spip.php?article753

 

Mapuche - Wikipédia, l'encyclopédie libre - en.wikipedia.or

 


Indiens Mapuche du Chili lutte pour reprendre les forêts - www.mapuche-nation.org


Les Indiens Mapuche du Chili: Politique, Resistance, & Tradition. - www.mapuche.info


La présidente du Chili consacre sa visite en France à la ...

Le Monde - ‎27 mai 2009‎

Les Indiens Mapuches manifestent régulièrement dans le sud du Chili. Les étudiants protestent de leur côté pour exiger une réforme de l'éducation, ...

Michelle Bachelet à Dijon samedi Le Progrès

21 autres articles »

Entre l'arbre et l'écorce

Alternatives - ‎Il y a 16 heures‎

Originale, car le profil des mouvements populaires indigènes qui y défraient la chronique depuis quelques années – des Mapuches du Chili aux Mayas

Les Mapuches (ou Araucans)

Ce sont les indigènes du Chili qui ont résisté à l’assimilation. Selon la définition que l’on applique culturelle ou administrative, leur nombre va d’un million et demi (soit 10 % de la population chilienne) à 300 000.

http://www.bibliomonde.net/pages/fiche-geo-donnee.php3?id_page_donnee=91

C’est l’unique nation indigène qui résista avec succès a la conquête espagnole, servant d’inspiration aux poèmes épiques La Araucana de Alonso Ercilla, qui est une représentation européenne classique du ‘noble sauvage’. Récemment en 1880, les caciques (chefs indiens) Mapuches signèrent une trêve avec l’armée chilienne et cédèrent la majeure partie de leur territoire à la nation qui s’était étendue. La ville de Temuco affiche clairement ses racines Mapuches et dans les marchés locaux de toute la région des lacs et volcans du Chili on peut acquérir de l’artisanat traditionnel fait d’argent et de bois.

Ces Indiens qu’on ne voit pas
http://www.droitshumains.org/Racisme/doss_courrier/02.htm


CINQ SIÈCLES D'EXPROPRIATIONS ET DE RÉSISTANCES
Les Mapuches chiliens tués à petit feu
AVEC ténacité, le gouvernement chilien multiplie les pressions sur l'Espagne
et la Grande-Bretagne pour éviter au général Pinochet le procès qui lui est
justement promis. Geste de mauvaise humeur à l'égard de Madrid, le
président Eduardo Frei, soutenu par son homologue argentin Carlos Menem,
a menacé de ne pas participer au IXe Sommet ibéro-américain prévu les 15
et 16 novembre à Cuba. La mansuétude de la Concertation au pouvoir ne va
cependant pas jusqu'à s'appliquer aux acteurs du mouvement social. Ainsi
les mobilisations des Indiens Mapuches, livrés aux appétits des firmes
nationales et internationales, sont-elles impitoyablement réprimées.
Mis en ligne par libertad, le Lundi 2 Juin 2003, 22:45 dans la rubrique "International

http://www.droitvp.org/LMD_Mapuches_chiliens_tues.pdf

Qui sont les Mapuches?
Lu sur Indymédia Belgique : "Le peuple mapuche est le peuple originaire du Chili, il constitue 10 % environ, de la population actuelle du Chili. C'est le seul peuple originaire d'Amérique latine qui n'a pas été vaincu par la colonisation espagnole, obligeant celle-ci à signer avec ses autorités traditionnelles des traités reconnaissant les territoires s'étendant, du sud du Bio jusqu'à l'île de Chiloe, comme territoires autonomes Mapuches. En 1810, L'indépendance du Chili déclenche un formidable génocide qui fait passer la population mapuche de 1 800 000 à 360 000 personnes en 20 ans. Les Mapuches sont alors enfermés dans des réserves et "pacifiés", leurs terres spoliées, leur culture niée, leurs traditions et leur langue interdites. En 1973, le coup d'état militaire du général Pinochet frappe, de nouveau, durement les Mapuches dont bon nombre sont alors, torturés, fusillés ou portés disparus.

En 1989, la transition démocratique n'apporte aucune amélioration spécifique à la condition de vie des Mapuches, les multinationales et les riches latifundistes Chiliens, qui ont récupéré des milliers d'hectares sous Pinochet, continuent d'exploiter leurs terres spoliées et de les menacer dans leurs vies et dans leurs traditions. En 1992, les premiers soulèvements Mapuches ont lieu, depuis, et sans que les gouvernements successifs n'apportent aucune autre réponse qu'une répression féroce, ils continuent de lutter contre la déforestation, les mégas projets de centrales hydroélectriques, la contamination de leurs sols par des décharges sauvages, les discriminations économiques, sociales et raciales dont ils sont l'objet, au quotidien. L'arrivée de RICARDO LAGOS et les politiques mondiales du "tout sécuritaire", relèguent, aujourd'hui, les indiens Mapuches au rang de terroristes et ils sont à ce titre plus deux cent chefs de communautés, autorités traditionnelles, mères de familles, étudiants, simple paysans, incarcérés, inculpés, torturés, ou assassinés, comme ce fut le cas d'ALEX LEMUN SAAVEDRA en novembre 2002.

Le peuple Mapuche est menacé de disparition et il a besoin dans ce Chili, si peu démocratique, de votre soutien et de la diffusion d'informations sur sa réelle situation, ne serait ce que pour démentir l'image idyllique que tente de faire passer le gouvernement Chilien au niveau international, et pour que cessent les violations perpétuelles des droits de l'homme dont il est l'objet à chaque instant.

Plus d'informations :
Qui sont les Mapuches?

Mapuches : Hommes de la terre

 Le peuple mapuche est le peuple originaire du Chili, il constitue 10 % environ, de la population actuelle du Chili. C'est le seul peuple originaire d'Amérique latine qui n'a pas été vaincu par la colonisation espagnole, obligeant celle-ci à signer avec ses autorités traditionnelles des traités reconnaissant les territoires s'étendant, du sud du Bio jusqu'à l'île de Chiloe, comme territoires autonomes Mapuches.

En 1810, L'indépendance du Chili déclenche un formidable génocide qui fait passer la population mapuche de 1 800 000 à 360 000 personnes en 20 ans.

Les Mapuches sont alors enfermés dans des réserves et "pacifiés", leurs terres spoliées, leur culture niée, leurs traditions et leur langue interdites.

En 1973, le coup d'état militaire du général Pinochet frappe, de nouveau, durement les Mapuches dont bon nombre sont alors, torturés, fusillés ou portés disparus.

En 1989, la transition démocratique n'apporte aucune amélioration spécifique à la condition de vie des Mapuches, les multinationales et les riches latifundistes Chiliens, qui ont récupéré des milliers d'hectares sous Pinochet, continuent d'exploiter leurs terres spoliées et de les menacer dans leurs vies et dans leurs traditions. En 1992, les premiers soulèvements Mapuches ont lieu, depuis, et sans que les gouvernements successifs n'apportent aucune autre réponse qu'une répression féroce, ils continuent de lutter contre la déforestation, les mégas projets de centrales hydroélectriques, la contamination de leurs sols par des décharges sauvages, les discriminations économiques, sociales et raciales dont ils sont l'objet, au quotidien. L'arrivée de RICARDO LAGOS et les politiques mondiales du "tout sécuritaire", relèguent, aujourd'hui, les indiens Mapuches au rang de terroristes et ils sont à ce titre plus deux cent chefs de communautés, autorités traditionnelles, mères de familles, étudiants, simple paysans, incarcérés, inculpés, torturés, ou assassinés, comme ce fut le cas d'ALEX LEMUN SAAVEDRA en novembre 2002.
Le peuple Mapuche est menacé de disparition et il a besoin dans ce Chili, si peu démocratique, de votre soutien et de la diffusion d'informations sur sa réelle situation, ne serait ce que pour démentir l'image idyllique que tente de faire passer le gouvernement Chilien au niveau international, et pour que cessent les violations perpétuelles des droits de l'homme dont il est l'objet à chaque instant.

 

 http://www.mapuches.org

www.mapuches.org

 

Une soixantaine de communautés mapuche sont aujourd'hui réprimés et accusés par la justice chilienne, qui utilise les mêmes lois que sous la dictature de Pinochet.

   D

es lourdes peines leur seront infligées si nous nous ne nous mobilisons pas. Nous faisons appel aux individus, organisations, syndicats, groupes... pour faire pression sur les autorités chiliennes et ainsi condamner ces actes contraires aux Droits de l'Homme