La WAPIKONIMOBILE

 

La WAPIKONIMOBILE 
Comme je vous  l’avais vu sur le programme du FIPAU, une projection de films a eu lieu pendant la semaine.
La WAPIKONIMOBILE  a présenté plusieurs cours métrage pour le Québec :
• Celui qui a les yeux clairs documendaire
• Face de soi-même clip
• A Wi Ni Nin clip
• La Lettre documentaire
• Comment tu t'appelles?  documentaireDe Denis Wabanonik
• Coureurs de nuit  documentaire de Shanouk Newashish
• La Forêt de mon Grand-Père  documentaite de Sonia Chachaï
 Marie Claude Desrochers, coordonnatrice du projet était venue avec quatre jeunes de différentes communautés :
Denis Wabanonik du Lac Simon (Algonquin), Shanouk Newashish de Wemontaci (Atikamek, Evelyne Papatie de Kitci Sakik (algonquin)  et Samien, jeune rappeur de talent.
 
Evelyne, Marie Claude, Shanouk et Samien
 
Shanouk et Denis
 
J’ai eu la chance de les rencontrer ; admirative du travail qu’ils effectuent tout au long de l’année je vais vous expliquer en quoi cela consiste
 
Comment est né la Wapikonimobile
 
À Wemotaci, en 2001, Manon Barbeau scénarise un long-métrage de fiction avec des jeunes atikamekw. Leur potentiel créatif et leur grand sens de l'image la touchent. L'isolement et la détresse de certains d'entre eux aussi. Quelques années plus tôt, à Québec, dix jeunes de la rue, souvent rebelles, toxicomanes ou judiciarisés, ont collaboré de façon extraordinaire à la scénarisation et à la réalisation de L'armée de l'ombre. Eux aussi l'ont profondément émue. Pour la réalisatrice, c'est au cœur même de ces rencontres qu'a pris racine le Wapikoni mobile.
Pour offrir à plus de jeunes un lieu de rêve sans consommation, de rencontres entre pairs, d'expression, d'apprentissage, d'échange et de valorisation, elle a depuis consacré temps et énergie à élaborer ce projet qui lui est si cher. Très tôt, l'Office national du film lui a accordé sa collaboration et son soutien. Puis, d'autres précieux partenaires ont pris part à l'aventure.
Un studio ambulant
Le 17 juin 2004, le rêve devient réalité : le Wapikoni mobile prend la route pour la première fois. Depuis, il procure à des jeunes sans cesse plus nombreux la possibilité de s'exprimer en réalisant, seuls ou en groupe, des films ou des enregistrements musicaux.
Des studios permanents
Dans la foulée de ses escales, un premier studio Wapikoni permanent.
Afin de pouvoir se déplacer dans les réserves un camping car aménagé en studio est utilisé
Le Wapikoni mobile, un véritable studio sur quatre roues
Le Wapikoni mobile est doté de trois caméras PD-170, de deux unités professionnelles de prise de son, de deux stations de montage Final Cut Pro sur Apple G5 double processeur, d'un studio d'enregistrement musical sur G5 et d'un environnement Pro Tools. Il est également muni d'un projecteur qui permet d'organiser des projections dans les communautés à la fin de chacune des escales.
Le Wapikoni mobile a parcouru plus de 16 000 km au cours de la dernière année, et il poursuit sa route. À chacune de ses escales, ses formateurs accueillent une douzaine de jeunes créateurs en tournage, en montage, en formation ou en visionnement.
Ainsi ils ont déjà visité de nombreuses réserves :
Val-d'Or,Communauté: Mashteuiatsh Nation: La nation montagnaise ou innue ,Communauté: Pikogan Nation: La nation algonquine anishnabe ,Communauté: Kitcisakik Nation: La nation algonquine anishnabe, Communauté: Lac-Simon Nation: La nation algonquine anishnabe,Communauté: Opitciwan Nation: La nation atikamekw ,Communauté: Manawan Nation: La nation atikamekw , et  la Communauté: Maliotenam - Uashat Nation: La nation montagnaise ou innue 
Pour gérer l'aventure Wapikoni mobile démarrée par la cinéaste Manon Barbeau en 2001, un organisme sans but lucratif est fondé en 2003 : la corporation Wapikoni Mobile. Les membres fondateurs en sont Clément St-Cyr du conseil de la nation Atikamekw, Maxime Vollant, du conseil des jeunes des premières nations du Québec et du Labrador, et Manon Barbeau des productions des beaux jours. Très active au sein du Conseil des jeunes de la communauté de Wemotaci, Alexandra Awashish en accepte la présidence.
Des représentants des différentes communautés seront aussi invités à faire partie du conseil d’administration.
ALEXANDRA AWASHISH
Présidente
JEAN-CLAUDE PINETTE
Vice-président et membre fondateur
Secrétaire trésorier
MANON BARBEAU
Vice-présidente et membre fondateur
CLÉMENT ST-CYR
Administrateur et membre fondateur
LILIANE TREMBLAY
Trésorière
L’équipe permanente de l’aventure Wapikoni mobile
Dès son arrivée, en 2003, la chargée de projet Liliane Tremblay met tout en œuvre pour obtenir le financement nécessaire à la réalisation du projet. L'équipe accueille bientôt de nouveaux membres qui proviennent d’horizons divers. Tous œuvrent énergiquement au succès de l’aventure.
Manon Barbeau
Productrice et conceptrice
Directrice pédagogique et artistique
Les productions des beaux jours inc.
Jacques Turgeon
Producteur
Office national du film du Canada
Gilles Péloquin
Producteur délégué
Liliane Tremblay
Développement des partenariats
Youri Mourog
Administrateur
Jessy Boivin
Directeur technique
Marie-Claude Desrochers
Coordonnatrice
GaÉtan Boucher
Coordonnateur Web
ARNAUD GRANATA
Adjoint au développement des partenariats
My Hanh Ngo
Adjointe À la comptabilité
SARAH LALONDE
Adjointe À la coordination
L’équipe de l’Office national du film du Canada (ONF)
Mise de fonds, services conseils en ce qui a trait à l’aspect technique, préparation des budgets, plan de diffusion, locaux, soutien administratif, conception et développement du site Web… Dès l’automne 2002, l’ONF collabore étroitement à ce qui deviendra l’aventure Wapikoni mobile.
Claude Jolicoeur
Directeur général du programme français
Dominique Aubry
Chef des services juridiques
Stéphanie Barker
Gestionnaire du développement des réseaux
Mia Desroches
Agente de mise en marché
Équipe Internet ONF
Réalisation du site
Johanne Dubuc
Administratrice
Brigitte Sénéchal
Coordonnatrice de production

Plus leurs partenaires
Les conseils de bande des communautés participant à la première aventure du Wapikoni mobile ont tous témoigné de leur support à « cette excellente initiative ». Dans la résolution du conseil de bande d’Abitibiwinni (Pikogan) du 3 décembre 2003, le chef Harry Mc Dougall exprime aussi le vœu « de voir dans le Wapikoni mobile l’amorce d’une créativité typiquement autochtone dans les arts du cinéma et du documentaire ».
ERNEST AWASHISH
GRAND CHEF
CONSEIL DE LA NATION ATIKAMEKW
SIMON AWASHISH
CHEF
CONSEIL DES ATIKAMEKW D’OPITCIWAN
FRANÇOIS NEASHIT
CHEF
CONSEIL DES ATIKAMEKW DE WEMOTACI
PAUL-ÉMILE OTTAWA
CHEF
CONSEIL DES ATIKAMEKW DE MANAWAN
JIMMY HUNTER
GRAND CHEF
CONSEIL TRIBAL DE LA NATION ALGONQUINE ANISHINABEG
DANIEL PIEN
CHEF
CONSEIL DE LA PREMIERE NATION ANISHNABE DU LAC-SIMON
JAMES PAPATIE
CHEF
CONSEIL DE LA COMMUNAUTE ANICINAPE DE KITCISAKIK
HARRY MC DOUGALL
CHEF
CONSEIL DE LA PREMIERE NATION ABITIBIWINNI
MAXIME VOLLANT
COORDONNATEUR
CONSEIL DES JEUNES DES PREMIERES NATIONS DU QUEBEC ET DU LABRADOR
JEAN-CLAUDE THERRIEN-PINETTE
WAPIKONI
PORTE-PAROLE
CONSEIL DES JEUNES DES PREMIERES NATIONS DU QUEBEC ET DU LABRADOR
STANLEY VOLLANT
PORTE-PAROLE
Les partenaires financiers
Unique en son genre, l’aventure Wapikoni mobile se distingue, entre autres, par les efforts de concertation de ses partenaires financiers. Au sein du comité permanent formé à cet effet, les représentants des ministères et institutions contribuant au financement du projet discutent régulièrement des défis auxquels il est confronté.
Stratégie Nationale pour la prévention du crime du ministère de la Sécurité publique et de la Protection civile du Canada en collaboration avec le ministère de la Sécurité publique du Québec.
• PATRIMOINE CANADIEN
• INDUSTRIE CANADA
• SECRETARIAT AUX AFFAIRES AUTOCHTONES DU QUEBEC
• AFFAIRES INDIENNES ET DU NORD CANADA
• CONSEIL DES ARTS DU CANADA
Et tous les autres précieux partenaires du Wapikoni mobile
• RESSOURCES HUMAINES ET DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES CANADA
• SILENCE, ON COURT!
• APPLE CANADA
• MICRO-BOUTIQUE UNIVERSITAIRE (MBU)
• HORIZON LUSSIER
• SONY CANADA
• 
• SONO VIDEO
• MAINTENANCE TEK VIDEO INC.
• INSTITUT NATIONAL DE L’IMAGE ET DU SON (INIS)
• CINEMA LIBRE
• PRENDS ÇA COURT!
• B.F. LORENZETTI (BFL)
Ce projet a été rendu possible avec l’appui de Culture canadienne en ligne du ministère du Patrimoine canadien.
Mais comme me l’a expliquée Marie Claude les fonds  manquent malgré tout  pour étendre se projet
 
Vous pouvez consulter  ci-dessous
•  Trousse d'intervention audiovisuelle réalisé en collaboration avec Santé Canada (2005-2006) (pdf)
• Revue de presse (pdf)
• Rapport annuel 2004 (pdf)
 
Je vous invite à voir différents extraits de films réalisés par ces jeunes. Vous verrez ainsi qu’ils savent très bien parler des problèmes de leur communauté.
 
 
 
 
Et écouter leur musique

Il faut que leur action soit connue. Ils le méritent  et j’espère que prochainement chacun viendra parler de leur action, nous leur donnerons la parole, afin qu’ils vous expliquent eux même les problèmes qu’ils rencontrent  et leur volonté de vivre mieux. Comme la communauté deKitci Sakik dont je vous avais parlé en début d’année, cette communauté qui a droit comme tout à chacun à l’eau et à l’électricité et que leur projet de village voie enfin le jour. Comme Samien qui par son rap crie la situation des jeunes ou alors Denis ou Shanouk qui parlent d’environnement ou de leur culture. Il nous  faut les aider à faire connaître leur combat  le plus largement possible
 
Comme je vous l’ai expliqué Samïen est un jeune rappeur autochtone qui a enthousiasmé le public de Pau  par ces textes qui parle des problèmes des communautés mais aussi par son sens du rythme et sa présence sur scène. En écoutant les commentaires autour de moi, j’ai pu constaté l’étonnement du public, ne s’attendant pas à écouter une musique moderne et tout à fait au goût du jour, mélange de modernité et de tradition.
 
 
 
Samïen a fait l'ouverture sur la grande scène le jeudi soir pour la soirée des Autochtones
 
 
Vous vous rappeler sans doute  de la communauté de Kitcisakik, je vous en avais parlé en début d’année et nous avions fait un courrier pour celle-ci.
Je vous présente Evelyne Papitie qui fait partie de cette communauté et qui était présente sur le Fipau. Evelyne malgré son jeune age est active  dans sa communauté, elle est conseillère au sein de celle-ci.  C'est une jeune Fille pleine de gaîté et curieuse de tout ; se fut un bonheur de pouvoir discuter avec elle, j’espère qu’elle nous tiendra au courant de l’évolution dans sa communauté.
 
 
Evelyne Papitie
 
Voir leur site : http://www.kitcisakik.ca/

Voir nos dossiers