«La terre est une cathédrale»

Livres

Jacques Languirand

«La terre est une cathédrale»

Yves Boudreau / 7Jours 2009-10-17 07:00:19

 

Jacques Languirand © Archives TVA

Après 55 ans de carrière, Jacques Languirand continue à fouiller dans les livres et dans l’âme des gens. Il vient de publier, avec le philosophe et théologien Jean Proulx, L’héritage spirituel amérindien.

Jacques Languirand est reconnu comme l'un des meilleurs communicateurs du Québec. Animateur de l’émission Par 4 chemins à Radio-Canada depuis près de 40 ans (sa première émission a lieu en 1971), il a toujours le souci de rendre les théories qu’il expose simples et claires. Pourtant, lorsque nous lui avons parlé de son 17e essai, L’héritage spirituel amérindien, il se sentait un peu mal à l’aise.

«Ce n’est pas un livre difficile à lire, mais difficile à expliquer. Pendant ma sieste, cet après-midi, je me demandais comment aborder avec vous le sujet de ce livre. Le projet est né après la publication, l’an dernier, du livre Le Dieu cosmique — À la recherche du Dieu d’Einstein que j’avais écrit avec Jean Proulx et dont j’avais amplement parlé dans mon émission Par 4 chemins. Comme il est mentionné dans le prologue, nous cherchions à préciser en quoi consistait le Dieu cosmique dont parlait Einstein, ce qui nous a fait réaliser que les nations autochtones porteuses de cet héritage spirituel parlent de ce Dieu cosmique depuis des millénaires.»

Le monde est une grande cathédrale

«Il n’y a rien de nouveau dans ce livre, poursuit M. Languirand, mais il nous fait comprendre que tout est Dieu. Pour les Amérindiens, tout est sacré. Dieu est dans la nature, et le monde entier est une grande cathédrale. Cette approche de la spiritualité m’a fasciné.»

L’héritage spirituel amérindien se divise en quatre parties: Le Divin, La voie spirituelle, L’éthique et L’espérance. Ce n’est pas un bouquin qu’on dévore d’un couvert à l’autre; c’est plutôt un livre de chevet dont chaque page peut nous amener à réfléchir à notre propre spiritualité: «J’ai compris, en faisant les recherches pour écrire ce livre, que le message amérindien vieux de plusieurs millénaires est un truc universel, explique M. Languirand. Dieu est partout dans la nature, tout est sacré. C’est fondamental et très beau. Mais même les Amérindiens se sont éloignés de ce sens sacré. Notre livre veut donc s’approcher de cette spiritualité et exprimer une croyance qui va au-delà des religions.»

Sa participation au spectacle de Guy Laliberté

Le vendredi 9 octobre dernier, Jacques Languirand a participé au show interplanétaire orchestré par Guy Laliberté, qui se trouvait, comme on sait, dans l’espace à ce moment. Humblement, M. Languirand accepte d’en parler brièvement: «Je n’ai fait qu’une toute petite chose, mais il me semblait important d’être là pour l’événement et pour la Fondation One Drop. J’ai déjà été ambassadeur pour le Jour de la Terre, et cette la cause environnementale me tient à cœur. En plus, quand j’étais plus jeune, j’ai flirté avec le monde du cirque et, de me retrouver à la Tohu avec quelques artistes du Cirque du Soleil m’intéressait. Mais, je tiens à le souligner, ma participation a été très courte et très simple.»

Le livre de Jacques Languirand et Jean Proulx L’héritage spirituel amérindien est vendu dans toutes les librairies du Québec.

http://7jours.canoe.ca/livres/nouvelles/2009/10/16/11424386-7j.html