Le Middle Ground, Indiens, empires et républiques dans la région des Grands Lacs

Le Middle Ground, Indiens, empires et républiques dans la région des Grands Lacs

Richard White

Essai

4

Nous sommes entre 1650 et 1815, au Pays d'en Haut, dans la région des Grands Lacs - le nord des Etats-Unis, le sud du Canada. Blancs et Indiens, Européens et autochtones font l'apprentissage de l'autre. Richard White, historien, professeur à l'université de Stanford, en Californie, a inventé un terme pour définir cet « espace-temps », lieu géographique et politique : le Middle Ground.

En une somme narrative subtile et succulente, qui court sur plus de sept cents pages et représente dix années de travail, de recherches dans les archives françaises, canadiennes et américaines, Richard White innove dans l'art d'écrire l'histoire, bousculant les convenances universitaires, renversant la perspective. Il déjoue la réalité officielle, l'enrichit de témoignages d'acteurs - commerçants, diplomates, chasseurs, guerriers - et réussit une approche novatrice de la lecture de ces événements.

Le Middle Ground est, selon lui, « un entre-deux - entre cultures, entre peuples. C'est un lieu où vivent les sujets nord-américains et les populations alliées des empires. C'est le monde où auront lieu l'invasion et l'occupation européenne, puis la défaite et l'effacement des Indiens. » Le Middle Ground est le roman d'une thèse audacieuse, celle de « l'entente » entre colons et natives, d'un compromis culturel fait de méprises, d'échanges parfois terrifiants, où les uns s'approprient les valeurs des autres, les interprètent, les déforment, pour les réinventer. On y lit des actes de fureur et d'amour, des destins d'hommes et de femmes partagés entre guerre et paix, malentendus et convictions.

« L'histoire n'explique pas seulement le présent, elle annonce le futur », estime Richard White, dont toutes les recherches sont tendues par une seule et unique interrogation : « Quel aurait été notre monde si ? Si les Blancs, si les Indiens... »

Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Frédéric Cotton, éd. Anacharsis, 730 p., 28 EUR.