Mythes et légendes des Amérindiens

Des gens de parole

Chez les Hurons-Wendat, la tortue personnifiait la sagesse : elle était la mère des astucieuses au sein du monde animal.

Illustration tirée du livre Mythes et légendes des Amérindiens

 

Didier Fessou
Le Soleil

(Québec) Voici un livre digne d'intérêt. Ce livre, Mythes et légendes des Amérindiens, propose des récits que les anciens des 10 nations amérindiennes du Québec se sont transmis de bouche à oreille pendant la nuit des temps. Ces mythes constituent une sorte d'explication du monde.

Les animaux dans la forêt, les poissons dans les rivières, les arbres, les pierres, la mer, le ciel sont habités par des esprits. Certains esprits sont bons, d'autres sont mauvais. Il y a aussi des esprits facétieux qui aiment jouer des tours aux hommes.

Ainsi, tout a une explication logique et... naturelle!

Quand on y regarde de près, ces croyances et ces explications ne sont guère éloignées de celles des anciens Grecs avec leur cohorte de dieux, aimables ou querelleurs, les uns favorables aux hommes et les autres hostiles aux hommes.

 

Ethnologue réputé et récipiendaire du prix Gérard-Morisset (l'un des 11 Prix du Québec décernés chaque année par le gouvernement provincial), Jean-Claude Dupont a enseigné à l'Université Laval et dirigé des recherches en culture matérielle.

Il a rédigé plusieurs ouvrages sur les technologies préindustrielles. Il est aussi l'auteur d'une collection de volumes sur les légendes de tradition francophone. L'an dernier, il illustrait et signait le livre Légendes du Québec, un héritage culturel.

Il nous revient cette année avec Mythes et légendes des Amérindiens, un livre de 160 pages que publient les Éditions GID.

Vendu au prix de 36,95 $, ce livre peut être considéré comme un beau livre : papier glacé, mise en pages soignée et de très nombreuses illustrations.

Certaines de ces illustrations proviennent de l'artiste peintre Joanne Ouellet, tandis que des tableaux d'esprit naïf inspirés de chacun des récits ont été peints par Jean-Claude Dupont lui-même.

Ce livre passe en revue les mythes ancestraux que se transmettaient les peuples des Premières Nations. Ils disent comment furent créés la terre, les animaux et les humains. Ils décrivent les comportements nécessaires aux hommes pour vivre en harmonie et passer à travers les étapes de la vie.

Ces récits traditionnels proviennent des deux grandes familles amérindiennes du Québec. À savoir la famille algonquienne : Abénakis, Algonquins, Attikameks, Cris, Malécites, Micmacs, Montagnais et Naskapis. Et la famille iroquoienne : Hurons-Wendat et Mohawks.

Le nomadisme constituait la réalité au quotidien des Algonquiens : chasse, pêche, trappe, cueillette. Tandis que la sédentarité était le lot des Iroquoiens : agriculture, commerce, élevage.

Les récits de ce livre, une cinquantaine en tout, proviennent de relevés faits au XIXe et au XXe siècles par des anthropologues, des folkloristes et des historiens de la culture amérindienne.

L'éditeur précise que la réalisation de cet ouvrage a été rendue possible grâce à la participation de l'anthropologue abénakise Nicole O'Bomsawin, d'Odanak.

http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/arts-et-spectacles/livres/201002/20/01-953738-des-gens-de-parole.php