Pow-wow d'Ornans 2010

Ornans (25) : Les indiens font leur pow-wow

Une cinquantaine d'Améridiens célèbrent dans le Doubs un rassemblement inter-tribal

Coiffes de plumes, costumes colorés et maquillage tribal, une cinquantaine d'Amérindiens se retrouvent ce week-end à Ornans pour célébrer un Pow Wow inter-tribal, rassemblement traditionnel et festif unique en son genre en Europe.

 Vidéo

 

Toutes les vidéos

Baptisé "Danse avec la Loue" - du nom de la rivière qui traverse Ornans -, l'événement réunit quarante-huit amérindiens, issus de 16 nations différentes (Etats-Unis, Canada, Amérique centrale...). Ouverte au public et ponctuée de conférences, cette deuxième édition est placée sous le signe du rapprochement des cultures par l'Unesco. La première, en 2008, avait réuni 12.000 visiteurs.


Dès vendredi, devant près de 600 enfants, Apaches, Cheyennes, Sioux ou encore Blackfeet ont ouvert les festivités, qui dureront jusqu'à dimanche, en bénissant la terre. Munis de leurs drapeaux respectifs, ces représentants des peuples premiers d'Amérique ont dansé la "Grande entrée" des nations, avant d'enchaîner avec les représentations tribales rythmées par un tambour, arborant avec fierté leurs parures de plumes flamboyantes.


Hier, rassemblement annonciateur de chasse ou de guerre, le Pow Wow est désormais une cérémonie festive, spirituelle, sociale et culturelle."Faire notre Pow Wow en Europe est une opportunité de partager notre culture et de faire découvrir nos danses, nos chants et nos coutumes à d'autres peuples, pour qu'ils sachent que nous existons toujours", explique Erman Begay, indien Navajo (Dineh) de 44 ans, conducteur d'engins de chantier au Mexique et qui réside en Arizona (Etats-Unis).

 

De vrais indiens sur les bords de la Loue

 

Christian Larqué, président de l'association suisse organisatrice du rassemblement Four Winds a "la conviction qu'échanger avec ces peuples est l'occasion d'un enrichissement extraordinaire, propice à un autre regard sur nous-mêmes et sur le monde".Cette manifestation est "unique en Europe, car nous travaillons avec de vrais amérindiens, nous ne faisons pas une réunion d'indianistes qui jouent à l'indien", ajoute Jean-Marc Bertet, ethnologue membre de l'association.


Sur le site de la manifestation, des tipis destinés à la prière sont dressés et certains participants revêtent leur costume de cérémonie pour les danses. "Mais dans la vie normale, nous portons des jeans et des T-shirts et nous vivons dans de vrais maisons", précise Erman Begay, l'air goguenard, dont seuls les parents et grand-parents vivent encore dans des "hogan" (maison traditionnelle des Navajos).

 

La danse pour oublier nos peines


En fin de journée, place aux cérémonies et aux danses aztèques et mayas, civilisations d'Amérique centrale invitées d'honneur de "Danse avec la Loue". Des motifs de tête de mort décorent les habits de certains d'entre eux, masqués et coiffés d'un plumage imposant.
"La danse est un bon remède pour oublier nos peines: nous avons connu (...) les massacres et nous restons la population la plus pauvre de la nation la plus riche (Etats-Unis) du monde", estime Paul Crane Tholkai (Eau Blanche), Navajo de 60 ans, maître de cérémonie du Pow Wow et qui se définit comme le "transmetteur de la culture amérindienne".

 

VIVEZ LE POW-WOW EN DIRECT

Emission spéciale dimanche 27 juin à 11h20 sur France 3 (vous pouvez revoir l'emission)

Découvrez toutes les cérémonies traditionnelles des tribus amérindiennes sur France 3 avec une émission spéciale dédiée à ce grand rassemblement unique en Europe

Partagez les rituels du Grand Pow Wow d’Ornans

http://bourgogne-franche-comte.france3.fr/pow-wow/index.php?page=article&numsite=6242&id_rubrique=6284&id_article=13823