Le Wapikoni mobile se modernise

Aménagé dans une ancienne roulotte, le Wapikoni mobile est équipé pour offrir des ateliers pratiques de création vidéo et musicale aux jeunes des communautés autochtones.

mardi 15 juin 2010 à 16 h 48

Le studio itinérant Wapikoni mobile obtient une subvention de 300 000 $ du ministère de la Culture et des Communications du Québec afin de renouveler ses équipements techniques et de remplacer un de ses deux studios ambulants aménagés dans d'anciennes roulottes.

Le ministre responsable des Affaires autochtones, Pierre Corbeil, en a fait l'annonce mardi lors d'une conférence de presse devant la Maison de Radio-Canada à Montréal.

Le Wapikoni mobile se promène dans les communautés autochtones, afi nd'offrir aux jeunes des ateliers pratiques de création vidéo et musicale adaptés à leur réalité.

Au cours des ateliers de quatre semaines, les participants sont plongés dans le contexte réel d'une réalisation en développant un projet personnel sur un sujet de leur choix. Depuis 2004, près de 1000 participants ont réalisé 300 courts métrages et presque autant de pièces musicales.

Un projet qui porte fruit

Le projet ambulant a permis à plusieurs jeunes participants de se tailler une place dans l'univers de la musique et de la vidéo.

C'est notamment le cas du rappeur algonquin Samian, aujourd'hui porte-parole de Wapikoni mobile, qui a réalisé ses premiers vidéoclips avec l'organisme. Bien connu du public, il faisait d'ailleurs partie des « étoiles » du spectacle Yann Perreau et ses amis les étoiles, lundi, lors d'un grand spectacle dans le cadre des Francofolies.

« Ce projet-là m'a littéralement sauvé la vie », a lancé Samian lors de l'annonce de la subvention.

 

Photo: Luc Lavigne

Manon Barbeau, directrice-fondatrice du Wapikoni mobile, et le rappeur algonquin Samian, porte-parole de l'organisme.

De l'Abitibi-Témiscamingue à la Côté-Nord, quelque 12 communautés, principalement situées dans les régions éloignées du Québec, reçoivent la visite, chaque année, de deux studios mobiles qui parcourent 7500 kilomètres par saison.

La subvention du ministère de la Culture, attribuée en vertu du programme Aide aux immobilisations, servira à l'achat de caméras vidéo HD, d'équipements de prise de son et de montage, et d'un nouveau motorisé.

Le Wapikoni mobile est soutenu par de nombreux pa,rtenaires dont Service Canada, le Secrétariat aux affaires autochtones, les Affaires indiennes et du Nord du Canada, le CALQ, le Conseil des arts du Canada, Téléfilm Canada et la Fondation J. Armand Bombardier.

Hyperlien externe

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

voir aussi les commentaires sur le site