Un « trip » pour porter un message

Des jeunes Amérindiens du Québec et de l’Ontario parcourent le pays à vélo pour sensibiliser les Autochtones aux dangers de l’alcool et des drogues.
© PHOTO AGENCE QMI

Agence QMI

31/07/2010 21h12

VAL-D’OR | (Agence QMI) Quatre jeunes Algonquins de Kitcisakik, Evelyne, Lina, Bradley et Frank, traversent en ce moment le Canada à vélo. Pendant leur long périple, les cyclistes veulent lancer le message aux jeunes Autochtones de se tenir loin de la drogue et de l’alcool.

Avant d’amorcer ce long voyage le 10 mai dernier, aucun des jeunes n’était déjà sorti du Québec. Il s’agit donc d’un défi important pour eux. « Je n’ai pas parlé de notre projet avant de partir parce que j’avais peur de lâcher après deux jours », explique l’une des voyageuses, Evelyne Papatie.

Aujourd’hui, à près de 50 kilomètres de Vancouver, on peut dire que les jeunes ont déjà accompli une grande partie de leur objectif. Tout au long du parcours, les différentes communautés autochtones ont accueilli chaleureusement les voyageurs. « Nous avons reçu un très bel accueil partout où l’on va », dit Evelyne.

La motivation d’Evelyne, Lina, Bradley et Frank est venue de leur désir de changer leur vie. Ils ont tous le désir de mettre la drogue et l’alcool derrière eux. « On s’est dit : pourquoi ne pas aller voir les jeunes dans les autres communautés et essayer de faire une différence? » explique Evelyne.

Grandes problématiques

L’alcool et la drogue sont de grandes problématiques dans les réserves autochtones. Evelyne le sait très bien et c’est l’une des raisons de la naissance du projet.

C’est ainsi que les quatre routiers se sont retrouvés sur leur vélo à parcourir le Canada jusqu’au Pacifique. Ils profitent aussi de leur passage dans les communautés pour livrer un message d’espoir et de changement. « En règle générale, les gens sont vraiment impressionnés et ils trouvent beaucoup d’inspiration dans ce que l’on fait », a mentionné Evelyne.

Lors d’une visite dans un pow-wow d’Edmonton, un jeune a même improvisé un rap pour les cyclistes algonquins.

Les jeunes Amérindiens sont maintenant à la moitié de leur périple. Ils devront maintenant reprendre le chemin inverse pour revenir vers leur patelin. Ils passeront cette fois-ci par la route du sud traversant, entre autres, Ottawa. Ils reviendront par la réserve faunique La Vérendrye. Il est possible de suivre leur périple sur Facebook en tapant « Trip en vélo ».

http://www.facebook.com/group.php?gid=126029210742782&ref=search#!/group.php?gid=126029210742782&v=wall&ref=search