Musée Robert Tatin

A 20 km de Laval, seulement 1h00 de Rennes et 1h30 de Paris par le train, le musée Robert Tatin est un lieu unique qui échappe à toute comparaison.
Sculptures, céramiques, peintures… mettent en lumière les 21 dernières années de créations artistiques de Tatin.
Un musée pour lequel Passe-Voyages a eu un véritable coup de cœur.

Robert Tatin, un artiste reconnu puis déchu

Né en 1902 à Laval en Mayenne, Robert Tatin appartient aux artistes talentueux que la société récente a oublié. A la fois peintre, sculpteur, céramiste, maçon et charpentier, il consacre sa vie à l’art.

Dans les années 1920, il étudie le dessin et la peinture à l'Ecole des Beaux Arts de Paris et à l'atelier de fresque de l'Ecole des Arts Appliqués. Après 1945, il participe à la reconstruction du « Paris culturel » avec  Prévert, Breton, Cocteau, Giacometti, Dubuffet, et jouit d'une reconnaissance nationale. En 1951, il expose à la 1ère biennale de Sao Paulo et obtient le 1er  prix de sculpture. Il traversera ensuite l'Amérique du Sud. Au contact des Amérindiens, Tatin se libère complètement des dogmes académiques et élargit son registre de formes et de couleurs. Sa notoriété devient internationale. De retour en France en 1955, il affirme toute l'étendue de sa technique picturale. En 1961, il décroche le prix de la critique à Paris.

 

En 1962, Robert Tatin revient définitivement en Mayenne, s’installe dans une petite maison à Cossé-le-Vivien et se lance, en compagnie de sa jeune épouse Lise, dans la construction de sa « Maison des Champs ». Le début de la création de son musée. Il y consacra les 21 dernières années de sa vie jusqu’à sa mort en 1983.

Le musée Robert Tatin : sa dernière œuvre, la plus magistrale

A Cossé-le-Vivien,  petit village mayennais le long de la voie verte Laval-Renazé, Robert Tatin décide de bâtir son propre temple artistique, une œuvre monumentale ancrée dans la nature, au carrefour des civilisations, pour un langage universel et un accomplissement artistique. Le musée renferme sculptures, céramiques, peintures, dessins, aquarelles, lithographies des 21 dernières années de la vie de l’artiste.

La visite débute par « l’allée des Géants ». De part et d’autre du chemin, 19 statues en ciment coloré ont été dressées en perspective pour accompagner le visiteur jusqu’au cœur du musée ; elles sont aussi représentatives d'une époque de la vie de l'artiste et un hommage à des idéologies (la liberté du geste et de la pensée) ou des personnalités artistiques (Picasso, Seurat, Gaugin, etc).

Dans la perspective du chemin s'élève la « Porte des Géants », haut-relief représentant les cinq grands peintres privilégiés de Robert Tatin : Rembrandt, Van Gogh, Léonard de Vinci, Goya et Delacroix.

Le cœur du musée est ceinturé de murs aux bas-reliefs mythologiques des grandes civilisations de l’Orient à l’Occident. Le « Dragon » qu’on ne peut rater marque l'entrée symbolique du cœur du musée. C’est le gardien de la connaissance. Il est coiffé d'une famille symbolisant l'humanité qu'il protège.

 

Le jardin des méditations est un patio qui s'organise autour d'un bassin bordé des douze mois de l'année. Au nord s'élève une statue haute de 6 m 50, appelée « Notre-Dame-Tout-Le-Monde », lien entre le ciel et la terre. A l'est la « Porte du Soleil » fait face à la « Porte de la Lune » au soleil couchant. Ici, l'artiste nous rappelle le cycle de la vie en quête de sagesse. Ce cheminement nous invite vers les salles d'exposition à la découverte de toute l’étendue artistique de Tatin : peintures, céramiques, lithographies...

Au centre du musée Tatin, on retrouve l’omniprésence du concept idéologique comme source nourricière de l’art. C’est une œuvre à part entière à échelle humaine, portée par une vision positive de la vie où la liberté d’expression et l’ouverture sur le monde ont une place privilégiée.
Un musée étonnant et inattendu qui plaira aux petits comme aux grands…

 

Informations pratiques

Musée Robert Tatin
La Maison des Champs
La Frénouse
53230 Cossé-le-Vivien
Tel : 02 43 98 80 89
http://www.musee-robert-tatin.fr

Comment s’y rendre ?

Le musée Robert Tatin se situe sur la D771 au sud de Laval. Il est aussi sur le chemin de l’ancienne voie ferrée, aujourd’hui transformée en voie verte. Une belle occasion de découvrir le sud de la Mayenne en randonnée à pied, à cheval ou à vélo.

Pour voir les photos aller sur le site

http://www.passe-voyages.net/reportage/dossier.php?val=118_musee+robert+tatin