Lettre ouverte des participants aux Initiatives jeunesse du Mushuau-nipi 2011

 


Bonjour,

 
 

Lettre ouverte des participants aux Initiatives jeunesse du Mushuau-nipi 2011
 
La 1e édition des Initiatives jeunesse des Amis du Mushuau-nipi s’est tenue du 4 au 11 août dernier sous le parrainage de M. Ghislain Picard.  Durant ce séjour en territoire nordique, des jeunes Autochtones et non-Autochtones ont d’abord participé à un Projet sur la littérature, la prise de parole et l’identité, puis à un Séminaire des jeunes sur l’eau et les droits de la personne, organisé en collaboration avec le Secrétariat international de l’eau, Amnistie internationale – Canada francophone et le Regroupement des centres d’amitié autochtones du Québec.
 
Suite à ces échanges et discussions, les jeunes participants ont décidé de prendre parole :
 
Respecte ma voix
 
Écrit par Tania Larivière, incluant un court poème de Maya Cousineau Mollen
 
Suite à une discussion avec d’autres jeunes de mon âge, j’ai eu le mandat de rédiger un court texte contenant les points principaux de notre pensée collective. Ayant tous une réalité en commun, nous sommes arrivés à la conclusion qu’il était grand temps qu’on nous écoute…
 
---
 
Nous sommes un peuple qui vit de la nature, mais qui respire l’air des grandes villes. D’origine autochtone ou non, il a suffi d’un court séjour dans les terres nordiques du Québec afin de se retrouver, et même de mieux se connaître. Nos traditions ainsi que notre identité se sont perdues au gré du temps. Maintenant, avec les yeux grands ouverts et l’esprit prêt à recevoir, nous attendons de recevoir la fierté de nos ancêtres.
 
Ce matin, nous nous sommes réveillés près de la rivière. Sur cette eau, vive et froide, les canots se sont faits porter à un lieu de rencontre. C’est ici que nous avons renoué avec la spiritualité d’antan, avares de connaissances qu’on avait à nous offrir. Que ce soit par le biais d’une amitié nouvellement formée ou la sagesse d’une femme née de ces terres, nous avons appris à accepter les apprentissages qui nous étaient destinés.
 
Nous avons subi de grandes pertes tout au long de notre histoire, celle des Premières Nations, qu’il s’agisse d’un lopin de terre ça et là ou bien de nos mœurs égarées dans le temps. Notre voix sera celle qui nous permettra de guérir de ces blessures. C’est notre décision d’enfin prendre la parole et faire connaître notre voix.

 

 

Aimer au-delà des couleurs

Continents, religions ou peurs

Que ce soit l’eau, l’air ou sa poussière

N’oublie jamais que nous sommes de passage


 

 

Les participants à la première Initiative jeunesse du Mushuau-nipi étaient : Roxanne André, Matimekush Lac-John; Gaëlle André-Lescop, Uashat mak Mani-Utenam; Réda Ashini, Matimekush Lac-John; Annie Bergeron, Regroupement des centres d’amitié autochtones du Québec; Joyce Grégoire, Centre d’amitié autochtone de Sept-Îles; Raymond Jr. Grégoire, Uashat mak Mani-Utenam; Tania Larivière, Centre Indien Cri de Chibougamau; Uapukun Mestokosho McKenzie, Ekuanitshit; Naomie Moar Niquay, Centre d’amitié autochtone de Lanaudière, ainsi que Laurie Fourneaux, Secrétariat international de l’eau, et Charles Berthelet, Amnistie Internationale – Canada francophone.

Accompagnaient les jeunes : Caroline Pageau, chargée de projet; Maurizio Gatti, chercheur et spécialiste de la littérature autochtone au Québec; Maya Cousineau Mollen, écrivaine; Jean Sioui, écrivain; Marie-Pierre Lainé, agente de développement jeunesse au Regroupement des centres d’amitié autochtones du Québec; Anne-Marie André, aînée, écrivaine; Élisabeth Ashini, aînée; Serge Ashini Goupil et Jean-Philippe L. Messier, cofondateurs des Amis du Mushuau-nipi, et leur équipe; ainsi que Ghislain Picard, Chef de l’Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador et porte-parole des Initiatives jeunesse du Mushuau-nipi.

À noter que les Initiatives jeunesse bénéficient cette année d’un soutien du Conseil des arts du Canada et du Secrétariat des affaires autochtones pour le Projet sur la littérature, la prise de parole et l’identité ainsi que du Wapikoni mobile.

----

 

Caroline Pageau, chargée de projet, 1 418-934-3361
Serge Ashini Goupil, cofondateur des Amis du Mushuau-nipi, 1 418-609-0491
 
amismushuaunipi@gmail.com  |  1 418 842 9797
3, avenue Denonville, Baie-Comeau (Québec) G4Z 2W6


Pour nous joindre
Adresse postale
C.P. 322
Wendake, Québec, Canada
G0A 4V0

Tél. : (418) 842-9797
Courriel : infos@ashini.com
Site Web : www.ashini.com
 

en anglais

Open Letter by the Participants in the 2011 Mushuau-Nipi Youth Initiatives

 

The 1st Edition of the Mushuau-nipi Youth Initiatives by the Amis du Mushuau-nipi, championed by Chief Ghislain Picard, was held August 4-11 2011. During their stay in Northern Quebec, young Aboriginals and Non-Aboriginals took part in a project on Literature, Making one’s voice heard, and Identity, followed by a Youth Seminar on Water and Human Rights, organized with the collaboration of the International Water Secretariat, Amnesty International – French Canada, and the Regroupement des centres d’amitié autochtone du Québec.

 

Following these exchanges and discussions, the participants decided to make their voice heard:

 

Respect my voice

 

Written by Tania Larivière, including a short poem by Maya Cousineau Mollen

 

Following a discussion with other youths my age, I was given the responsibility to write a short text that would summarize our collective thinking. Given the reality we share, we came to the conclusion that it was about time our voice was taken into account…

 

We are a people who live off nature, but breathe the air of cities. Whether Aboriginal or not, a short stay in the Northern lands of Quebec allowed us to find ourselves and get to know ourselves better. Our traditions as well as our identity were lost over time. And now, with our eyes wide open and our mind ready to receive, we wait upon our ancestors’ pride.

 

This morning we woke up by the river. On this cold and living water, our canoes were led to a meeting point. Here we reconnected with traditional spirituality, hungry for knowledge that was offered to us. Whether through a newly-forged friendship or the wisdom of a woman from this land, we have learned to welcome the teachings that were meant for us.

 

We have suffered great losses over the course of history, that of First Nations, whether a small piece of land, here and there, or our way of life, led astray with time. Our voice will allow us to heal from these wounds. It is our decision to speak up, at last, and make our voice heard.

 

 

To love beyond borders

 

Continents, religions and fears

 

Whether water, air or dust

 

Never forget we are only passing through.

 

 

 

The participants in this first edition of the Mushuau-nipi Youth Initiatives were: Roxanne André, Matimekush Lac-John; Gaëlle André-Lescop, Uashat mak Mani-Utenam; Réda Ashini, Matimekush Lac-John; Annie Bergeron, Regroupement des centres d’amitié autochtone du Québec; Joyce Grégoire, Centre d’amitié autochtone de Sept-Îles; Raymond Jr. Grégoire, Uashat mak Mani-Utenam; Tania Larivière, Cree Indian Centre of Chibougamau; Uapukun Mestokosho McKenzie, Ekuanitshit; Naomie Moar Niquay, Centre d’amitié autochtone de Lanaudière, as well as Laurie Fourneaux, International Water Secretariat, and Charles Berthelet, Amnesty International – French Canada.

 

Accompanying the youth were: Caroline Pageau, Project Leader; Maurizio Gatti, researcher and expert on Aboriginal literature in Quebec, Maya Cousineau Mollen, writer; Jean Sioui, writer; Marie-Pierre Lainé, Youth Development Officer at the Regroupement des centres d’amitié autochtones du Québec; Anne-Marie André, Elder, writer; Élisabeth Ashini, Elder; Serge Ashini Goupil and Jean-Philippe L. Messier, cofounders of the Amis du Mushuau-nipi, and their team; as well as Ghislain Picard, Chief of the Assembly of First Nations of Quebec and Labrador and champion of the Mushuau-nipi Youth Initiatives.

 

This year the Youth Initiatives' Project on Literature, Making one's voice heard and Identity was made possible through support by the Canada Council for the Arts, the Secrétariat aux Affaires autochtones and the Wapikoni mobile.

 

Source:

 

Caroline Pageau, Project Leader, 1 418-934-3361

Serge Ashini Goupil, Cofounder of the Amis du Mushuau-nipi, 1 418-609-0491

 

amismushuaunipi@gmail.com | 1 418 842 9797

3, avenue Denonville, Baie-Comeau (Québec) G4Z 2W6

 

 

 

 

 

 


 
 

 

 

 

 
.
 

 

 



 

 .