Retour en terre Guérandaise..

Kwey ,.. Bonjour ,

 

J'ai foulé avant-hier à nouveau le sol de la terre Guérandaise ... Après un très beau parcours Amérindien ..

Riche d'apprentissages, sur la Creation du monde ,  sur les Amérindiens , leur culture , leurs combats , leur sagesse et leur philosophie . Je ramène un peu de tout cela dans mes bagages ..

Un voyage sur mes terres natales , un "retour aux sources" , et à ma source, fort, éprouvant , empli de paysages, de rencontres , d'apprentissages sur soi , sur l'autre ..  Un voyage de vie, de symboles , de force, de courage, et d'amour..

 

Le grand chef spirituel  Algonquin Tuaminik Rankin m' a acceuillie et apportée ses enseignements sur sa terre Rouge Algonquine , sur laquelle il diffuse la Paix  aujourd 'hui...

C'est auprès de lui , et sur ses terres , que j'ai terminé ce chemin Amérindien canadien, pour cette fois ..

 

Je ne voulais pas partir sans connaitre la légende Amérindienne de la  Création du Monde ...

 L' Ancien me raconte, autour du feu , sous le  tipi..

 

 

" Eh bien voici...

Au début du monde , les animaux étaient maitres du monde et vivaient tous en harmonie . Mais un incident se produisit et les animaux commencèrent a se battre les uns contre les autres.. Ce qui eut pour effet de mettre en colère le Createur , Kichi Manito.

Il decida donc d' inonder le monde pour en faire renaitre un nouveau ..

Suite a cette inondation, le monde est prariquement disparu. Il ne restait qu un seul groupe .

C' est alors que Wisakedjak annonca aux animaux que pour que le  monde renaisse, l' un d entre eux devrait ramener à la  surface une poignée de terre pour que les plantes , les arbres , et les herbes , puissent repousser .le premier a essayer fut le huard , considere comme le meilleur plongeur. IL plongea et resta sous l' eau pour un soleil complet et remonta a la  sourface a bout de souffle, presque mort .. Le canard décida de tenter sa chance , mais il eut encore moins de succès que le huard. La loutre plongea ensuite, puis le vison, puis le castor , mais aucun d' entre eux ne put ramener de la  terre... Finalement le rat musqué parla pour dire qu il n' était pas aisement decouragé . Il dit que, parfois, il devait plonger plusieurs fois pour trouver de quoi manger ... Il plongea donc , espérant sauver le  monde .

 

Il fut sous l' eau pendant 3 soleils et tout le  monde pensa qu' il était mort . Pourtant,  à la  fin de la  troisième journée , il réapparut. Il avait l'air mort , mais il respirait encore et il ouvrit un oeil et sourit quant il ouvra sa patte pour laisser voir de la terre ..

Wisakedjak la prit, et la mit sur  le  dos de la  tortue.. C' est ainsi que  le  nouveau monde prit forme, pour devenir tel que nous le connaissons aujourd'hui . La Terre flotte, sur  le dos de la tortue ... "

 

 

A l 'ouest canadien.. les Haidas, et les esprits de la mer ..

La culture Haida et l'océan Pacifique  .. Isolés sur leur bout de terre ..

Les Haidas, Enfants de l'Aigle et du Corbeau ...

L'archipel des iles Haida Gwaii, les "iles du peuple " dans la langue Haida .. On vous honore d'être les   "Galapagos canadiennes" ..  A  juste titre .. Trésor naturel et culturel du monde... Une des plus grandes cultures .

 

Le contact avec les Européens à la fin du 18eme siècle a décimé, comme ailleurs, vos villages, avec les épidémies .

Les pensionnats ont pris la suite catastrophique... 

Aujourd' hui les 2 villages Haida , Skidegate et Old Masset sont en plein essort . La foresterie, la peche commerciale , puis maintenant la transformation secondaire du bois et votre magnifique artisanat  prennent la relève ..

 

Et vous, à l'Est , au Québec , les Abenakis ...  ou vous, les Algonquins ..  Avec vos territoires de chasse de pêche, de forêts, de rivières et de lacs ,vos territoires de grands espaces..

 

La culture Amérindienne ne se résume pas à des chants et des danses, à des images gravées et des légendes, à une langue , ni même aux liens du sang .

 

Chez les Haidas , c' est ouvrir les yeux et savoir que le  hareng va venir frayer ... C' est rapporter un panier de coquillages à de vieux parents , préparer le poisson pour le  fumoir, ou fouler un tapis de balanes ou de mousse ..

C' est aussi avoir à affronter les tempêtes de l'hiver , veiller sur votre précieux coin de terre. 

 

Chez les Abenakis , c'est encore battre le frêne , cueillir le foin d'odeur , pour fabriquer les paniers .. Cultiver les "3 soeurs" , la courge, le mais, le blé, pour nourrir la famille..

et comme chez les  Algonquins , ou les Anishinabe , c' est aussi chausser les raquettes pour aller chasser , prendre le canot pour aller pêcher, écouter les conseils des animaux pour grandir , cueillir les plantes pour se soigner ...

 

Tout ce qui vous appartient est à vous.

Il faut aller au-delà de l' écrit pour accéder à un monde dont le sort est étroitement lié au peuple de l' océan, au peuple du ciel, au peuple de la  forêt..

 

 

Vous Tous, Amérindiens canadiens rencontrés sur ce chemin, vous m' avez invitée à explorer un territoire spirituel

d' une grande profondeur .

Votre philosophie de l'environnement , de l'alimentation , de la  médecine, de la  famille, de la spiritualité et des rituels .. Votre amour pour Terre-Mama , Ciel-Papa , votre écoute des mots de Grand-Papa , de Grand-Mama... Tout cela est votre force et elle vous apporte un véritable pouvoir de transformation..

Vous tous , vous respectez .  Vous vous battez .  Pacifiquement . Pour  votre lot , votre patrimoine , votre vie ..

Vous m'avez démontrée que le pouvoir créateur peut fleurir dans des lieux isolés..

 

Je me souviens de nos échanges à propos de l'arrivée des Blancs sur vos territoires.

Je me souviens de tes mots, toi, beau poète et sage Algonquin...

 

" Lorsque tu es venu

Tu as été acceuilli

Tel que tu étais.


Parce que tu es resté,

Tu nous as voulu

Tel que tu étais .


Nous ne voulons pas que tu partes

Mais nous serons toujours

Tels que nous sommes . "

 

Belle leçon de vie et d'harmonie...

 

Ce voyage n 'a pas été pour moi un voyage comme les autres ..

Peut-être parce que c'est le moment , peut-être parce que c' est le lieu , peut-être que ... Peu importe ..

 

Je suis entrée bien profond

Dans la  forêt dense,

J'ai entendu des bruits de partout ..

 

Alors s'est fait en moi

Un grand silence...

 

 

Merci à tous de vos lectures.

Merci à tous ceux qui m'ont aidée

Merci à vous ,  là-bas, au Canada ...

 

 

A bientot

 

Karine

http://kinoutour.over-blog.com/