Les Divinités Amérindiennes A travers les Ages et la Planète

Les Divinités Amérindiennes A travers les Ages et la Planète


• Anningan : Anningan chasse continuellement sa soeur, Malina, la déesse du soleil, à travers le ciel. Pendant cette chasse, il oublie de manger, et il devient beaucoup plus mince. Il est le  symbole des phases de la lune, en particulier  celui du  croissant. Pour satisfaire sa faim, il disparaît pendant trois jours chaque mois (nouvelle lune) et puis repart chasser sa soeur encore une fois. Malina veut rester loin de son mauvais frère. C'est pourquoi ils se lèvent et à différentes heures.

 

• ASAGAYA GIGAEÏ : Dieu du tonnerre des Indiens Cherokee, (originaire de l’est du Tennessee et de l’ouest des deux Carolines), Assagaya Gigageï est invoqué par les chamans  (prêtres guérisseurs ayant le pouvoir d’entrer en contact avec les esprits, lors de rituels ou de transes) quand ils ont un malade à soigner


 Chalchiuhtlicue (= celle qui porte une jupe de pierre verte) -déesse aztèque  de l’eau et de la fertilité, elle est la compagne de Tlaloc..

 

 Cihuacoatl (= Femme-serpent) - déesse aztèque de la terre-mère, elle préside aux naissances. Elle est également la protectrice des femmes mortes en couches


 ENIGORIO et ENOGONAHETGEA  autre nom « La Femme Turquoise »: Divinités du bien et du mal chez les indiens Iroquois et plus généralement dans les tribus originaires des Grands Lacs en Amérique du Nord : Enigoro, « l’Esprit non » étant considéré comme le créateur des Humains et de tout ce qui leur permet de vivre sur terre (animaux et plantes)tandis que Enogonahetgea est l’inventeur de tous les dangers qui menacent de lui causer des ennuis, des serpents, êtres malfaisants, aux reliefs inhospitaliers du globe, tels que les gouffres et les montagnes.


 ESTSANATLEHI : Déesse des Indiens Navajo, considérée dans cette tribu, comme la créatrice des humains. A l’instar des déesses de la fertilité dans de nombreuses mythologies, elle est vieille en hiver et retrouve une certaine jeunesse au printemps. Elle est aussi la femme du dieu soleil Tsohanoï


 Huitzilopochtli (= colibri de la gauche (= du Sud)) - dieu aztèque né tout armé de Coatlicue, la déesse de la Terre. A l’origine, il était représenté par une boule de plumes, (qui symbolise le duvet flottant dans l’air qui aurait accidentellement fécondé sa mère). Plus tard, il a été anthropomorphisé. C’est le dieu de la guerre des aztèques, qui lui étaient redevable du butin qu’ils en rapportaient; il répandait également la pluie. Ces deux caractéristiques le faisaient considérer comme à l’origine de leur prospérité.


 Malina : Malina est la déesse du soleil des Inuits qui habitent au Groenland. Le mot "Inuit" signifie  "personnes." Malina et son frère, le dieu Anningan   vécurent  ensemble. Puis  Ils sont  battus en un combat terrible et Malina a écarté son frère dont le visage est sale et noir de graisse. Par crainte, elle a couru dans la mesure où elle a pu dans le ciel et est devenue le soleil Anningan chassé  est devenue la lune.  Anningan oublie souvent de manger. Chaque mois, la lune disparaît pendant trois jours tandis qu'Anningan mange. Il repart alors  chasser sa soeur de nouveau

 

 


 MEHEO : Grand Manitou des Cheyenne, tribu originaire du Minnesota.

 

 MANITOU : Dieu suprême des Indiens Algonkins originaire de la région des Grands Lacs. Désigné Sous le nom de « Gitche Manitou », il est le créateur de tout ce qui vit sur terre, il incarne le mystère qui dirige toute vie et tout mouvement de l'univers.. Mais le terme « Manitou » pris dans son sens générique, qualifiait aussi les esprits mineurs s’exprimant, par exemple dans les rêves. La représentation du dieu pouvait de plus varier d’une tribu à une autre :
Les Mascouten par exemple, le sollicitaient avant la chasse puisqu’il était maître des animaux, les Montagnais le vénéraient surtout, quant à eux, comme le protecteur du caribou.

 

 Mixcoatl (= le Serpent-nuage), dieu aztèque de la chasse. Il était associé à la Voie lactée .

 

 ORANDA  (ORENDA) Puissance divine vénérée par les Indiens Iroquois (originaire de la région des lacs Champlain, Erié et Ontario) Ortanda est une divinité relativement abstraite dont les manifestations se multiplient dans le monde vivant et peuvent être présentes à différents degrés, en chaque être, humains ou animal.


 Pachacamac, le grand dieu des Péruviens, était le Soleil  considéré comme créateur et conservateur. Il avait des temples immenses et resplendissants d'or, desservis par de nombreux prêtres et par des vierges consacrées au dieu. Son temple principal, situé dans une vallée près de Lima, fut démoli par les soldats de Pizarro en 1533. Les Incas prétendaient descendre de Pachakamac


 Quetzalcoatl (= Serpent à plumes), dans la mythologie Aztèque, il est serpent, puis homme, et lié initialement au culte de Tlaloc. Ce sera le dieu de la connaissance, du savoir, protecteur de l’humanité. Associé à la planète Vénus  (étoile du matin, lanceuse de flèches), on lui reconnaissait également une action malfaisante

 

 

• Sedna : Sedna était l'esprit de la  mer selon les peuples du Canada et du Groenland nordiques, connus sous le nom d'inuit. Sedna était une jeune fille qui a obstinément refusé de  se marier avec n'importe qui. Son père l'a forcée à se marier à un chien. Le père de Sedna s'est senti désolé pour elle et a noyé le chien. Après que son mari soit mort, Sedna ne pouvait pas élever ses enfants. Elle a dû lui envoyer ses enfants loin et  est retourné  vivre avec ses parents.      Pendant un jour, un oiseau déguisé en homme a voulu épouser  Sedna. Elle a accepté et est allée vivre avec lui. Mais bientôt Sedna a découvert que son nouveau mari n'était pas un homme mais seulement un fulmar. Quand le père de Sedna lui a rendu visite, il a convaincu Sedna de partir avec lui dans son bateau. Malheureusement, le fulmar  les a rattrapé  et de ses ailes a menacé de retourner le bateau. Terrifié, le père de Sedna a essayé de jeter sa fille par dessus bord à son mari, mais elle a saisi le côté du bateau. Dans la crainte, le père a découpé les doigts de Sedna jusqu'à ce qu'elle tombe dans la mer. On  dit que Sedna réside au fond de la mer avec d'autres animaux de la mer qu'elle créé de ses doigts.
            Une grande planète découverte en novembre 2003 a été baptisée du nom de Sedna.

 

• Tezcatlipoca (= miroir fumant) - Dieu aztèque de la nuit, de la mort, et protecteur des confréries de sorciers et du jaguar (société de jeunes guerriers). Dieu du nord, dieu du ciel nocturne et des grottes. Il a été transformé en étoile  polaire (ou en étoile de la Grande Ourse ) après avoir donné le feu aux humains


• TIRAWA  appelé aussi « La Voûte des Cieux » chez les indiens Pawnees (originaire de l’Arkansas et du Nebraska), Tirawa dieu lointain et tout puissant est le créateur du monde. Avec son épouse la déesse Atira, il tenait conseil dans le ciel et distribuait ses instructions aux autres dieux ; c’est ainsi lui qui maria le soleil (Shakouroun) et la lune (Pah), leur donna mission pour le premier de réchauffer la terre, pour la seconde de procurer le sommeil et repos, et qui plaça leur enfant (un garçon) sur la terre, afin qu’on lui enseigne la vie, lui offrant pur compagne la fille née des étoiles, Tirawa, quoique très vénéré, pouvait se montrer d’une humeur incertaine, puisqu’il provoqua le déluge et faillit faire disparaître le genre humain sur un seul coup de colère.
• Pour les Pawnees, une tribu indienne du Nebraska, la naissance de la terre et de la vie est l'oeuvre de Tirawa, grand chef indien qui habite le ciel. C'est lui qui guide le soleil, la lune, l'étoile du matin pour créer les éléments et les hommes. Cette légende poétique renvoie directement au fait que l'apparition de la vie sur terre est étroitement liée aux quatre éléments naturels : l'eau, l'air, la terre et le feu, c'est-à-dire l'énergie.


• Tlaloc - Dieu aztèque de la pluie et du tonnerre. Il porte un masque. C’est le protecteur des paysans.


• Tlazolteotl (= la mangeuse d’immondices) - Déesse venue du nord de la côte du Golfe du Mexique. Incitatrice à la luxure, elle est associée à tout ce qui est charnel. Et à ce titre, elle préside aussi à l'enfantement. Tardivement introduite dans le panthéon aztèque, elle recevait les confessions et pardonnait à ceux qui commettaient des entorses à l'éthique sexuelle très rigoureuse des Aztèques. Des sacrifices humains lui étaient également offerts (on revêtait la statue de la déesse de la peau de la victime).


• TONENILI  Dieu de la pluie chez les indiens Navajos, « l’arroseur » est un farceur qui s’amuse avec les hommes en usant de sont « pot à eau » mais qui peut se montrer généreux quand les circonstances l’exigent ; par exemple, lorsqu’il à réussi à sauver le premier Navajo des griffes de l’affreux monstre des eaux, avec l’appui de son allié, Hastsezini, le dieu du feu.

 

• TSOHANOAÏ  Dieu du soleil chez les indiens Navajos, il porte son attribut incandescent sur le dos et le range pour la nuit dans sa divine maison en l’accrochant au mur (ouest) de sa maison

 

• WACONDA (WAKANDA) il est la source suprême de la sagesse, le dieu généreux et tout puissant des Sioux qui éclaire le Chaman. Les Indiens Dakotas vénéraient aussi Wakonda mais le considéraient comme le messager de « Dieu Tonnant »


• YSUN  Créateur universel chez les indiens Apaches, Ysub est un démiurge(1) très puissant, mais un peu abstrait, sans identité ni caractéristiques propres, une sorte d’entité divine dont l’influence pèse sur tous les êtres vivants.

(1) démiurge (du grec dêmiourgos, « artisan », littéralement « travailleur manuel »), terme utilisé en histoire et en philosophie


• Mythologie du Cundinamarca.
Les habitants du Cundinamarca adoraient surtout un grand dieu solaire, Botchica, créateur de la civilisation et de tous les arts connus; le mythe de ce dieu contient le récit d'une vaste inondation, qui n'est peut-être qu'un souvenir lointain de la période diluvienne. Botchica avait pour compagne la déesse de la Lune, Huythaca, à laquelle était attribuée une puissance plutôt malfaisante. Ce n'étaient pas là les seuls dieux du pays : on y révérait aussi la déesse Batchué, qui régnait sur les eaux et qui protégeait la végétation; le dieu Chucavira, maître de l'atmosphère et de l'arc-en-ciel ; enfin une divinité d'aspect terrible, Fomagata ou Thomagata, en qui il faut voir sans doute un dieu de l'orage, puisque ses adorateurs se le représentaient sous la forme d'un esprit de feu traversant l'atmosphère et tyrannisant les hommes

 

• Les dieux et déesses de la Mythologie Aztèque

 



 

 http://mythologica.fr/aztec/index.htm

 

 

 

 

http://mythologica.fr/amerindien/index.htm