Réaliser ses mocassins

Réaliser ses mocassins

 

La Facon la plus simple

 

Instructions pour faire le patron des mocassins

 

Trace le contour de ton pied sur une feuille de papier et découpe-le. (Figure a)
Place ton patron sur la feutrine ou le cuir et dessine une ligne à 2.5 cm tout le tour (Figure b). Découpe sur la ligne. Au talon, fait deux encoches d'une longueur de 2.5 cm de chaque côté du talon (il y a la largeur de ton talon entre les 2 encoches) (Figure d).

Place ton patron sur la feutrine, trace le haut du pied. Sur les côtés, agrandis graduellement jusqu'à environ 1.5 cm à la largeur au milieu du pied. Trace une courbe (Figure c). Vérifie ton patron en posant ton pied sur la semelle, relève les deux côtés et mets le dessus sur ton pied. Si la semelle et le dessus se chevauchent légèrement de 2-3 mm, c'est parfait.
Découpe deux bandes de la longueur de ton pied et d'une largeur de 4 cm. (Figure d)
Fais les franges sur les deux bandes, et décore le haut du pied et les bandes. (Broderie avec du fil ou des perles, ou de la peinture). 

 

Dans cette nouvelle série d'articles vous allez découvrir divers patrons pour faire  mocassins ainsi que leur histoire
 Pour commencez découvrez  la carte d'Amérique avec  les différents modèles suivant les régions

 

Look at Map of North America with Native American Varieties of Moccasins

 

Vous trouverez ensuite des patrons je vous ai traduit les explications  mais vous devrez vous rapporter au site car les images des patrons  sont protégées

 

Histoire

 

Les mocassins, sont un type de chaussures américaines du nord traditionnelles. Les sandales, les bottes, et les leggings  (guêtres tissés fixées aux chaussures) ont été également produits par les Natives Américains. L’origine des mocassins  est du  aux climats froids et la nécessité des hommes de se faire des chaussures protectrices. Les mocassins ou les  bottes  étaient essentiels pour protéger les pieds des engelures. Dans les régions plus chaudes  les chaussures protectrices étaient moins importantes et les gens pouvaient facilement aller nu-pieds. Le  mot mocassin  qui a des origines  avec le langage des  tribus américaines du nord orientales, s'est traditionnellement rapporté à une chaussure avec un 'vamp ' (empiècement) en U froissé au-dessus du cou-de-pied. Le nom de la tribu de Great Lakes Ojibway signifie des 'gens  au mocassin plissés'. Le mot Narragansett de la Nouvelle Angleterre méridional pour la chaussure est 'Mocussinass ou 'Mockussinchass. Aujourd'hui le mot mocassin a des épellations innombrables qui se rapporte généralement à tous les types de chaussures souples et douces avec et sans les orteils plissés.

Des mocassins  Natifs américains  ont été conçus pour leur environnement spécifique. Habituellement faits à partir de deux morceaux ou plus de peau, ils sont souvent associés aux plaines occidentales   . Les mocassins étaient importants pour protéger les pieds contre les cactus. Beaucoup de mocassins en deux pièces (comme celui des  Apaches)  empêchent les objets pointus de pénétrer par  les coutures et de blesser le pied. Les mocassins soft-soled, souvent fabriqué d'une  seule pièce de cuir étaient communs dans les forêts orientales et ils étaient   faits en amenant la peau, de  la plante du pied  autour du pied et en la plissant  ou en l’attachant  autour du cou-de-pied. Les mocassins étaient bien pratiques  pour voyager dans les   régions boisées couvertes d’aiguilles de pin ou de terre. Quelques mocassins soft-soled des plaines et du nord-ouest ont été faits à partir de l'une seule pièce mais ils étaient cousus sur un côté du pied plutôt qu’au  centre.

La forme la plus commune du mocassin  était la couture centrale simple faite à partir d'une seule pièce de peau. Les côtés en cuir  étaient cousus  du fond et autour des côtés du pied  par une couture centrale commençant par un point plissé de l'orteil et  le long du cou-de-pied supérieur. Les variantes  de la fabrication du  mocassin incluent un morceau en U de cuir, supplémentaire comme empiècement  « vamp », alors qu'un autre morceau était ajouté au dos du mocassin pour servir de renfort. Certaines  tribus Great Lakes et  Iroquoises ont employé un empiècement  large, supplémentaire  autour de la cheville. D'autres tribus orientales des forêts ont fait des mocassins  un plus court ou avec un empiècement   plus étroit qui  était  parfois joint au centre et qui était  cousu plissé jusqu’à l’orteil.

Des mocassins étaient  faits avec des variantes selon les  différentes tribus. Si distinctifs  que l’on pouvait  par les empreintes des pas indiquer de quelle tribu était le porteur de mocassins. Des morceaux  de cuir ou de  fourrure étaient souvent rajoutés pour couvrir la cheville, ou  alors  pliés vers le bas comme revers. Quelques mocassins ont été transformés en une botte simplement en les attachant aux leggings. De divers morceaux en U  de cuir, appelés des vamps ou des incrustations, ont été ajoutés en haut du mocassin au cou-de-pied. Une languette pour les mocassins a été souvent rajoutée et coupée dans de diverses formes et décorée. Beaucoup de méthodes ont été employées pour les coudre. Des mocassins distinctifs ' 'rabbit nose' 'ou ' partridge ' (perdrix) ont pu être cousus en équilibrant le modèle d'abord en une forme de 'W '. Il y avait également beaucoup de manières de finir les talons des mocassins. Les variétés de mocassins orientaux de région boisée ont souvent laissé une pièce minuscule, ou  queue, attachées aux différentes formes, qui traînait derrière. D'autres mocassins d'une seule pièce n'ont aucune queue, ou  pièce cousue au talon pour le renfort. Quelques mocassins des plaines et prairie avaient des  frange accrocher  du talon ou  sur le cou-de-pied ; les franges qui traînaient derrière  ont pu  servir  à effacer les empreintes de pas.

Des mocassins ont été habituellement faits à partir  de la peau de cerfs, d’orignaux, d’élans ou de buffle. Les animaux plus grands avaient une peau plus épaisse et était difficile à coudre mais les mocassins étaient plus solide  et duraient plus longtemps. La couture est plus facile avec le cuir Indian-tanned  (ou  le brain-tanned), mais le cuir dédoublé du daim est  aussi  approprié pour la fabrication de mocassin. L'épaisseur du cuir commercial est mesurée en onces ('un pied carré de cuir). Les cuirs très minces utilisé pour les vêtements, (poids de 1-2 once), est habituellement trop mince pour les mocassins, alors que les cuirs lourds, (poids de 5-6 once,) peuvent être  impossibles à coudre à la main. Le cuir moyen  (poids de 3-4 onces) est recommandé pour la plupart des mocassins soft-soled. Les patrons doivent être présentés sur la peau  de façon  à obtenir des morceaux  assortis au grain du cuir afin que  les mocassins soient uniformes.

Les mocassins sont assemblés sur  l'intérieur  pour cacher  les piqûres.  La piqûre se fait traditionnellement avec des tendons et les trous avec une alêne d'os. Pour le confort, les nœuds sont gardés sur l'extérieur de la  chaussure. Le point de fouet est  généralement employé pour les mocassins, souvent avec une trépointe étroite supplémentaire courant sur la longueur de la couture pour rendre le mocassin plus solide et pour aider à cacher la  piqûre quand il sera retourné. Le point courant est également employé dans les endroits où le point de fouet n'est pas  pratique, comme pour les franges. Les coutures sont souvent aplaties  dans des  endroits plissés.
Bien que les techniques de fabrication  des mocassins soient semblables parmi  de nombreuses  tribus, les décorations perlées ou en tuyau étaient souvent tout à fait distinctives. Les mocassins des régions boisées ont été souvent décorés, avec des dessins floraux ou zoomorphique sur la partie de cou-de-pied ou de languette, couverture. Les rabats supplémentaires autour de la cheville étaient souvent décorés, ou montant porté et en place tenue également par des lanières enroulées autour de la cheville. Un morceau de velours ou de cuir  perlé  séparé était  parfois cousu sur la partie du rabat ou de la languette. Ces panneaux décorés pouvaient être facilement enlevés  quand les semelles  étaient usées et mis sur une nouvelle paire.  Dabs les plaines  les  rabats des mocassins étaient  souvent laissé non décorés, mais des modèles géométriques de perle et de quillwork  étaient fait sur la partie du cou-de-pied, ou  près de la plante du pied. Quelques  conceptions venant des plaines ont couvert le dessus entier du mocassin du talon à l'orteil. Des mocassins portés pour le mariage étaient complètement couverts de perles. Pour les peuples de plaines pour le passage de la vie après la mort,  des mocassins  portés pour l'enterrement étaient entièrement perlés même sur le fond des semelles.

 

Voir dessins :  http://www.nativetech.org/clothing/moccasin/moctext.html

 

Instructions pour Coudre des Mocassins d’une seule pièce
                                           Patron

See Instructions for Making Center-seam Moccasins

(Afin de mieux comprendre suivre le dessin)
________________________________________
Fabrication d'un patron en  papier pour des mocassins :
(utilisez le même modèle  pour les mocassins gauches et droits)

 

Pour vous aider pour les mesures voir tableau des conversions si dessous :
http://www.thermexcel.com/french/tables/unit_con.htm

 

1. Placez les pieds (ou les tracés) de chaque côté de la ligne centrale du papier avec 1" foot entre les talons et le bord du papier.
Chaque talon devra être  à 1/2"foot  de la ligne centrale, et les boules des pieds au-dessous des grands orteils devraient être 1/4" foot  de la ligne centrale du papier.

2.  De même avec les talons, les points E et E '(1/2" foot de la ligne centrale et 1"  foot à partir du bord du papier) et les points D et D '(1/2 " foot de la ligne centrale au bord du papier).

3. Marquez le point À   la base du grand orteil sur la ligne centrale.

 

4. Dessinez la courbe autour du dessus du pied  a 1/2  foot "des orteils du point A jusqu’ au-dessus de l'orteil.

5. Pour trouver les points B et B le plus large ', mesurez la circonférence autour (la boule) du pied et la moitié de la distance de chaque côté de la ligne centrale où la boule du pied est, marquer ce point. Mesurez maintenant 1/2 foot  vers le bas et 1/2" à droite dehors.

6. Finissez de dessiner la courbe autour du dessus du pied pour rejoindre B et  B '.

7. Faites  une ligne imaginaire  vers le bas de chacun des points marqués pour la circonférence du pied, ceci marque le fond du revers du talon du  mocassin. Une autre ligne imaginaire reliant ce point au point B montre où le revers  sera plié vers le bas à la cheville.

8. Pour dessiner les coins avant du revers, tracez une ligne de 2"du point B, perpendiculaire à l'imaginaire plier au dessus de la ligne pour le revers.

9. Maintenez une largeur de revers  de 2"pour trouver le point C au coin arrière du revers. Reliez le point C au point D au talon en dessinant une légère courbe de pas plus de 1/4"à partir du bord du papier.

S’assure que le patron est bien ajusté au  cou-de-pied et au talon avant de couper du cuir.

 

Après avoir coupé le patron, le tissu ou le feutre peut être employé pour  piquer.

Cousez l'intérieur dehors : Cousez A à B/B 'et cousez D/D 'à C/C '. Employez une combinaison de point de fouet et de point courant (il est plus facile de plisser l'orteil en utilisant le point courant). Coupez les fentes (pour le rendort du  talon) de D à E et D’à E 'seulement après que l'orteil soit piqué, et  vérifier.

 A l’endroit on  emploie le point de fouet  pour coudre le renfort du talon.

 

Quelques variations  pour équilibrer le renfort du  talon.

 La lanière est attachée à la couture au dos de la cheville.

Coupez la lanière dans une  chute de cuir du périmètre de la chute, en  spirale, vers le centre.  La lanière est attachée à l’arrière du mocassin à deux endroits (trous fait avec une alène en haut du rabat) puis celle-ci fait le tour pour venir s’attacher au dos.

 

http://www.nativetech.org/clothing/moccasin/mocinstr.html

 

Tout sur les mocassins

lien

L'épopée de la chaussure dans le Canada d'autrefois