Respect et Recommandations lors des cérémonies (2)

En effet, lorsque l'on sort de la Sweat Lodge, on ressent intensément l'énergie vitale autour de soi et en soi, plus forte, plus fraîche, renouvelée. Tel est le sens du rite de purification. Revenus dans le ventre de notre mère la Terre, nous nous sommes lavés de tous nos excès, réveillant à chaque porte un niveau de compréhension différent pour parvenir à une grande clarté intérieure. C'est pourquoi il faut savoir rester humble et reconnaissant devant cette médecine naturelle, qui met tant d'éléments en action pour nous aider.

Une fois la cérémonie terminée, on laisse le plus souvent la structure de la Sweat Lodge sur place, et il arrive que les jeunes saules reprennent racine d'eux-mêmes, se mettent à pousser et à bourgeonner enlacés les uns aux autres. Et tandis qu'ils grandissent, les quatre cercles horizontaux éclatent, ouvrant la hutte comme une fleur. On peut aussi laisser la Loge et veiller à ce qu'elle reste telle quelle pour d'autres utilisations. On peut encore la dénouer pour que les arbres reprennent leur position naturelle. A vrai dire, il n'y a pas de règle, tout dépend des raisons qui nous ont amenés à faire cette Sweat Lodge. Quant aux pierres, on doit les sortir du trou dans lequel elles ont été déposées. On les place autour du foyer qui a servi à les chauffer, le long du

chemin qui mène à la hutte et autour de celle-ci. Elles ne doivent jamais servir deux fois, mais « gardent » la Sweat Lodge en témoignage d'un enseignement passé. Elles rappellent que les ancêtres sont là en permanence pour protéger de nouvelles vies, qu'ils sont toujours, éternellement présents.

Le nombre des pierres utilisées au cours d'une Sweat Lodge varie en fonction de la cérémonie à laquelle on se prépare. Si par exemple, on s'apprête a faire une Hamblechia, une Quête de Vision, il est possible de n'employer que six pierres pour chaque porte, symbolisant les six directions : devant, derrière, à droite, à gauche, au dessus, au dessous. Si par contre on désire faire une Sweat Lodge pour prier avec la Pipe Sacrée, on peut utiliser huit pierres, quatre pour les directions cardinales, quatre pour les vents. On introduit huit pierres à chacune des portes, soit un total de trente-deux. Trente-deux est le nombre des côtes d'un bison, ce qui est en soi une image significative de plus pour notre peuple: nous tenons notre force du bison et de sa manière d'agir.

Par ce qu'il suggère, ce nombre nous aide à réaliser que nous sommes plus forts que nous le croyons. Si l'on veut se purifier en vue d'une guérison, on peut faire venir une soixantaine de pierres, ou bien ouvrir successivement six portes, jusqu'à être vraiment nettoyer de toutes ses impuretés.

Quel que soit le cas, on sort toujours d'une Sweat-Lodge épuisé, mais dans un état de bien-être et de sérénité complet. Après être allé au bout de ses émotions, on se sent apaisé, heureux de partager ce moment avec les autres, en qui on reconnaît la même force. Cela n'a rien à voir avec un sauna ordinaire, au cours duquel on peut aller et venir, ou même prendre une douche. Dans la Sweat Lodge, on reste jusqu'au bout, tous ensemble. Et si nous sommes dans une disposition vraiment spirituelle, alors nous devenons conscients de la vie qui nous entoure, nous sentons la renaissance s'opérer en nous, en même temps qu'un désir fou de remercier la création tout entière. »

(White Bird, Indien par le sang, Américain par la loi. L’itinéraire d’un jeune sioux d’aujourd’hui, éditions Balland 1989)

Vous devez savoir que pour arriver à ce point, il faut un long cheminement et il n’est pas ouvert à tout le monde, y arriver demande des années, ne vous faites pas d’illusions. Ce n’est pas parce que allez rentrer dans une Sweat-Lodge  que vous ressentirez ce bien être, cette paix et sérénité. Etre en harmonie avec la nature, notre Terre Mère  et avec soit même s’apprend, se mérite

Chant d'entrée dans la loge de transpiration du peuple Omaha

He ! : Exclamation marquant l'idée de supplication (en Lakota : wociye)
Eska ! : signifie je désire, j’implore
 He ! Toi, notre loge est ici, eska !
Notre demeure, eska !
Et vous grand animaux, eska !
He ! Vous avez fait cet abri pour nous, eska !
Vous avez dit à ces petits,
Vous leur avez dit
De se souvenir de vous avec respect, eska !
He ! Toi, notre charpente, eska !
Tu es au-dessus de nous toute courbée,
Avec les épaules baissées tu te tiens au dessus de nous.
Là tu te tiens.
Tu as dit que mes petits doivent te parler,
Brossant la chevelure de ton front, eska !
Les cheveux de ta tête,
L'herbe qui croît près de toi,
Tes cheveux blanchis, eska !
Ces cheveux poussent sur la tête, eska !
Les chemins que ces petits doivent emprunter, eska !

Par n'importe quelle voie ils peuvent échapper au danger, eska !
Partout ils peuvent échapper !
Leurs épaules peuvent être courbée par l'âge quand ils marchent,
Quand ils parcourent le bon sentier,
Abritant leurs yeux de leurs mains,
Quand ils marchent dans leur vieillesse, eska !
He ! L'ancien, eska !
Vieux rocher, eska !
He ! J'ai enseigné ces petits
Et ils m'obéiront, eska !
Ancien, eska !
He ! Toi, tu n'as jamais changé au cours des temps,
Là tu te tiens, eska!
Là tu es assis, en plein orage,
Là au milieu du vent, eska !
Ancien, eska !
He ! Les petites herbes poussent autour de toi, eska !
Tu es assis là, comme si elles faisaient ton nid, eska !
He ! Là tu es, recouvert de fientes d'oiseaux, eska !
Ton front est couvert de plumes tombées, eska !
Vénérable, eska !
Toi, tu te tiens, seconde en pouvoir, eska !
Toi, tu te tiens, seconde en pouvoir, eska !
He ! Tu es l'eau, eska !
Tu es l'eau,
Coulant depuis des âges inconnus, eska !
He ! Ces petits t'ont bue,
Mais tes mystères leur restent cachés,
Ces petits veulent ton contact, eska !
He ! C'est ce que mes petits veulent, eska !
Ils veulent partager ta force, eska !
C'est ainsi
Que les petits veulent marcher tout près de toi, eska !
Ancien, c'est ce qu'ils veulent.
 Philippe Yak'e yaksapa
"Tandis que je me tenais là, je vis plus de choses que je ne puis raconter, et je compris plus que je vis ; car je voyais d'une façon sacrée les formes de toutes choses dans l'esprit, et la forme de toutes les formes comme elles doivent vivre ensemble comme un seul être."        Élan Noir
(Guyloup)

Voilà l'essentiel  de ce que vous devez connaitre avant d'assister à une de ces céremonies. Si vous avez des questions, n'hésitez pas à les poser. Car si vous voulez connaitre  le Peuple Amérindien, respectez le ainsi que ses traditions.

 

May