Kitcisakik Pas un nouveau village, mais de l'aide

lundi 14 décembre 2009

 

 

Les gouvernements provincial et fédéral accordent de l'aide financière à la communauté algonquine de Kitcisakik. La communauté de 400 habitants située dans la Réserve faunique La Vérendrye vit actuellement dans de petites maisons, sans eau potable et sans électricité.

Les 120 millions de dollars nécessaires à la construction d'un nouveau village, un projet caressé depuis de nombreuses années, n'ont pas été débloqués.

Québec annonce plutôt une contribution de 1,4 million de dollars pour agrandir et rénover les maisons et pour alimenter en énergie les bâtiments communautaires, comme le centre de santé et le centre de la petite enfance.

Pour sa part, le gouvernement fédéral s'engage à construire une nouvelle école primaire afin que les jeunes enfants cessent de quitter leur famille pour fréquenter les écoles de Val-d'Or, située à une centaine de kilomètres. En effet, les enfants de Kitcisakik doivent aller étudier à Val-d'Or à partir de la quatrième année et loger dans des foyers scolaires.

Annonce qui sème l'inquiétude

Le chef de l'Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador, Ghyslain Picard, espère que cette annonce ne nuira pas au projet de construction d'un nouveau village.

« Je fais un peu un avertissement dans le sens que l'annonce ne devrait pas nous permettre de se rasseoir sur nos lauriers », déclare-t-il.

Quant au ministre des Affaires autochtones, Pierre Corbeil, il répond que certains besoins doivent être comblés immédiatement.

« En attendant la venue d'une installation plus permanente, plus complète, je pense qu'il y avait des gestes qui devaient être posés pour améliorer les logements dans la communauté de Kitcisakik », dit-il.