Grey Owl 2

 

Grey Owl, le naturaliste, et sa cabane sur les bords du lac Ajawaan

 

Le naturaliste bien connu Grey Owl a vécu dans le parc durant les années 1930 et a travaillé pour le Service des parcs du Dominion. Grâce à ses écrits, ses films et ses voyages, il a attiré l'attention du monde sur les questions propres à la conservation.

Archibald Stanfield Belaney (Grey Owl) est né en 1888, à Hastings, en Angleterre. Petit garçon, il rêvait d'un mode de vie différent, un mode de vie éloigné de son existence urbaine en Angleterre. Il immigre au Canada en 1906. Après avoir travaillé brièvement à Toronto, il déménage. Archie rencontre alors Angèle Egwuna, une jeune fille ojibway, qu'il épouse. Elle l'initie à la nature sauvage du Canada et au mode de vie autochtone. Entre 1907 et 1927, Archie vit dans le Nord de l'Ontario et gagne sa vie comme trappeur, guide et garde forestier.

En 1925, il rencontre une autre femme, Gertrude Bernard, que Grey Owl ne tarde pas à appeler Anahareo. Celle-ci est Mohawk et vient de Mattawa, sur la rivière des Outaouais. Anahareo joue un rôle clé dans le changement de direction de la vie de Grey Owl. Elle l'encourage à cesser le piégeage et, avec son soutien, il réussit à abandonner le style de vie qu'il a mené pendant 20 ans. À la recherche d'une autre source de revenus, il commence à publier ses écrits.

Le Service des parcs du Dominion découvre peu à peu Grey Owl à travers les articles qu'il publie et dans lesquels il fait état de sa passion pour la protection de la nature. Ces écrits traduisent si bien la philosophie du Services des parcs nationaux que ceux-ci embauchent Grey Owl qui devient ainsi le premier naturaliste de l'histoire des parcs. En 1931, on bâtit une cabane au bord d'un petit lac dans le parc national du Mont-Riding pour Grey Owl, Anahareo et leurs deux castors Rawhide et Jelly Roll. Cependant, la qualité de l'eau se détériore plus tard dans la même année, ce qui pousse Grey Owl et sa famille à déménager au lac Ajawaan dans le parc national de Prince Albert.

Au parc national de Prince Albert, Grey Owl écrit trois livres à succès : Ambassadeur des bêtes (1935), Sajo et ses castors (1935) et Récits de la cabane abandonnée (1936). Ces livres, ainsi que des films documentaires sur sa vie, font de Grey Owl une personnalité de plus en plus recherchée.

En plus de l'aider à mettre en valeur son message de conservation, ses castors contribuent grandement à rendre Grey Owl et sa cabane Beaver Lodge célèbres. Des centaines de personnes viennent rendre visite à Grey Owl durant l'été. En 1935, puis de nouveau en 1937, il se rend en Angleterre faire la promotion de ses livres et de ses idées sur la conservation. Cependant, le rythme exigeant de deux ou trois conférences par jour laisse Grey Owl épuisé tant physiquement que mentalement. Quand il rentre à Beaver Lodge, au printemps 1938, il est fatigué et affaibli. Il meurt d'une pneumonie le 13 avril 1938.

 

Date de dernière mise à jour : 31/12/2014