Kevin Locke Danseur, joueur de flûte ; conteur et ambassadeur culturel

 

Kevin Locke ,Tokeya Inajin est son nom  Lakota,  signifiant "le Premier à Surgir" dans le monde entier il est connu comme un  Hoop Dancer (Danseur de Cercle) visionnaire,  joueur de  flûte des Plaines  du Nord,  conteur traditionnel, ambassadeur culturel, artiste et éducateur.
Kevin est de la tribu Hunkpapa des Lakota Sioux  et Anishinabe. Kevin  a de sa mère, Patricia (LockeMacArthur Foundation Grant winner), son oncle Abraham End-of-Horn, le  mentor  Joe Rock et beaucoup d'autres aînés et parents  a reçu  une formation des valeurs, des traditions et la langue de sa culture natale pour laquelle il travaille inlassablement. .
Les concerts de Kevin Locke dans les centres d'art du spectacle,  festivals,  écoles, universités, des conférences,  parcs  nationaux,  monuments et  sites historiques, powwows  se répertories par centaines annuellement. Approximativement quatre-vingts pour cent de ses représentations sont partagés avec des enfants. Il est un danseur et un héros musical et le modèle  pour les jeunes hommes dans le monde entier. Sa joie, travailler avec des enfants dans les réserves pour assurer la survie et la croissance de la  culture Native.
Kevin Locke est reconnu pour être la force centrale dans la reprise puissante de la tradition de flûte Native qui a été sur le point d’extinction, il y a vingt ans.

 En 1990, on lui  a attribué une National Héritage Fellowship by the National Endowment for the Arts (NEA) qui l'a reconnu comme "un Maître Artiste Traditionnel qui a contribué à la formation de nos traditions artistiques et à la préservation de la diversité culturelle des Etats-Unis."
Comme  artiste populaire il est souvent caractérisé comme étant orienté dans une formation tribal-spécifique seulement. Mais Kevin tire des sources profonds des connaissances, distillée et raffinée sur beaucoup de générations jusqu'à donner un sens profond de l'universalité de l'esprit humain et son inclination vers l'harmonie, l'équilibre, la beauté, la paix et le sacré par le mouvement et la danse, le son et la musique. C'est l'esprit universel que Kevin s'efforce de transmettre par ses histoires, musique, humour,  danses et ateliers.

Le but de Kevin  "lever la conscience de l'Unité que nous partageons comme des gens." Sa croyance en l’Unité humaine est exprimée radicalement dans la Hoop Dance (Danse du Cercle) traditionnelle qui illustre "les rôles et les responsabilités que tous les gens ont dans les cercles  de vie."
En voyageant pendant deux décennies, Kevin a exécuté et a donné des cours dans plus de 80 pays, partageant sa haute vision d'équilibre,  joie et  diversité. Il  sert d’ambassadeur culturel pour le Service d'Informations des Etats-Unis depuis 1980. Profondément engagé pour la conservation des ressources de la Terre pour les générations futures, Kevin était un délégué au Sommet  de La terre au Brésil en 1992 et un interprète, un orateur à l'Habitat de Nations unies 1996, II Conférence en Turquie.
"Tout le peuple a les mêmes impulsions, esprit et  buts," dit Kevin. "Par ma musique et danse, je veux créer une conscience positive de l'Unité de l'humanité."

Depuis 1982, Kevin a enregistré douze albums de musique et histoires, plus récemment: The First Flute, Open Circle, Keepers of the Dream, and Dream Catcher.

Kevin Locke consacre le travail de sa vie à Baha'u'llah

Beaucoup de personnes sont étonnées d’apprendre que Kevin Locke, dont la vie honore et perpétue les traditions,  valeurs et  culture de la Nation Lakota, est un membre de la communauté de la foi du  monde  Baha'i,  parmi la plus répandu  et qui a établi dans le monde entier des voies spirituelles dans des cultures uniques, comme parmi  les Lakota. Ici Kevin expose sa perspective :

Je crois que l'Accord ou le rapport entre Dieu et l'humanité sont  relâchés par tous les peuples;  tous les peuples ont été informés de son existence  par des prophètes principaux et des messagers de Dieu comme Krishna, Abraham, Moïse, Zoroaster, Bouddha, Jésus, Muhammad, le B•b, Bah •'u'llah, ou par d'autres âmes saintes qui ont établi des sentiers spirituels dans des cultures uniques dans le monde entier, comme parmi mon peuple, les Lakota.

La tradition Lakota  est un cadeau de Dieu et notre voie est basée sur la manifestation de la jeune fille, "White Buffalo Calf Woman», dont les enseignements, spirituels et sociaux et prophétique, a élevé le peuple et nous a préparés pour reconnaître le temps d'accomplissement, le temps de renouvellement, le temps où les aspirations et l'espoir seraient accomplis. C'est un processus par lequel le peuple peut être connecté avec Dieu, l'Unité.

Chacun des peuples natifs d'Amérique du Nord, comme tous le peuple ont une façon distincte d'expression et la célébration de cet Accord dont quelques exemples sont :  Sun Dance des  Plains people, the Mountain Spirit Dance des Apache, the Beauty Way des Navajo/Dine, Midewiwin pour les Great Lakes Anishinabe, the White Deer Skin Dance des Hupa dans l’ouest  , the Green Corn Dance des Eastern Woodlands, et plus encore
Pourquoi quelqu'un devrait-il supposer que notre Accord  que les  peuples indigènes célèbrent n'est pas : Une Source d'attraction, Un Vrai, Grand Esprit, Créateur, Grand-père, Fabricant de Souffle, Vieil Homme, Fabricant de La terre, Animateur, Dieu ?

Selon Son témoignage propre, l'Enseignant prophète de la Foi Baha'i, Bah •'u'llah, a décrit Sa religion comme "la Foi immuable de Dieu, éternel dans le passé, éternel dans l'avenir."

Dans un autre passage, Abdu'l Bah • déclare que "toutes les générosités et le flux d'octrois d'Une Source et tout les peuples ont reçu leur partie de cet océan de générosité."

Je suis venu à une réalisation de la vérité de la Foi Baha'i à cause des éléments prophétiques implicites dans des traditions spirituelles Lakota. J'ai commencé à lire les écritures de Bah •'u'llah et me suis rendu compte que c'était un message de Dieu, un renouvellement des principes éternels.

Ajouté à cela, j'ai vu les peuples de tout le monde, des contextes largement divers, reconnaissant le besoin de m'unir et venir ensemble basé sur notre réalité spirituelle comme des gens et reconnaissant les dimensions globales (mondiales) de la famille humaine. Alors, en 1983, quelques amis Baha'i des nations Natives d'Amérique du Sud ont visité notre Réserve de Standing Rock  et ils m'ont aidé à grandir dans le travail pour favoriser une conscience de notre  famille humaine, le besoin de se réveiller à cette nouvelle lumière et à ce nouveau jour.

"Dans la Foi Baha'i, toutes les traditions de l'Accord sont reconnues, honorées et respectées comme le peuple vient ensemble cherchant l'unité et la justice."

 

THE HOOP DANCE

 

Quand Kevin Locke exécute la  Danse du Cercle, les spectateurs s'allument dans le monde entier avec la curiosité, l'appréciation, l'espoir et la joie. Conduit par la puissance du tambour  traditionnel et les voix montantes en flèche des chanteurs  du Pow-wow, la Danse de Cercle de Kevin est une métaphore physique pour le processus de régénération que nous subissons actuellement comme une espèce dans un domaine planétaire de Vie.
L'unité (
Unity ) de l'humanité est reflétée dans cette Danse. En employant 28 cercles, Kevin dépeint le processus naturel, visionnaire de Vie apparaissant de l'obscurité de l'Hiver dans l'exubérance brillante du Printemps. L'un après l'autre, les images de la  Création renouvelée apparaissent comme des fleurs, des papillons, des étoiles, la Lune et le Soleil; tandis que  les cercles d'Aigle, suscitent l'amour, le courage et l’intelligence de nos cœurs.
Les cercles représentent l'Unité, tandis que les quatre couleurs des cercles noirs, rouges, jaune et blanc représentent les quatre races humaines, les quatre directions, quatre saisons, quatre vents et plus. Comme la Danse conclut (se termine), tous les 28 cercles sont enclenchés dans une union sphérique illustrant l'interdépendance sans laquelle nous partageons tous et ne pouvons pas vraiment vivre.
La Danse du Cercle est une expression stupéfiante de la croyance de Kevin en "l’Unité de l'Humanité" et dans l'accord essentiel de toutes les religions.

 

 

LA FLÛTE NATIVE

  Dans la Nation Lakota/Dakota, localisée sur les plaines du nord de Maka Wita (l'Île de La terre), la flûte est l'essence du vent, particulièrement Niya Awicableze, le Souffle d'Instruction, cette première bouffée sur laquelle le meadowlarks retourne aux prairies du nord. La flûte donne la voix à la beauté de la terre et est le son du vent  les herbes et les feuilles,  les buttes et les montagnes, éffleure la surface des lacs et des  cours d'eau.
La flûte Lakota donne la voix à sept notes : quatre représentent les directions, on représente le ciel, un autre la Terre et une septième note représentent la place où tous viennent ensemble dans chacun d'entre nous : le cœur. Kevin joue  avec  de nombreuses  flûtes de bois de cèdre faites à la main, y compris un instrument rare fait presque il y a cent ans par Poweshiek de
la Nation Meskwaki.
"C'est
si dur pour le peuple  de se  rapprocher  d'un autre parce que nous venons tous de contextes  différents. Mais peu importe d'où nous venons, nous pouvons tous  nous unir  avec la musique," dit Kevin. Kevin Locke est un artiste incomparable et un éducateur consacré. Mais il est comme un Citoyen du Monde, luttant pour  forger des liens d'harmonie,  ce qui  rend ses contributions  aux deux professions uniques

 

 

 

Si vous voulez écouter des extraits de musique concernant le "Hoop Dancing"

 

http://www.alapage.com/mx/?tp=F&type=3&DIQ_NUMERO=419673&donnee_appel=GOOGL

 

http://history.nd.gov/museumstore/proddetail.asp?prod=6581