William Commanda

 

William Commanda

                                                             Photo prise par Evelyne Papatie  Anishnabe Nomades  le 22 juin 2011

 

OC ( Anishinabe nom: Ojigkwanong) (Novembre 11, 1913 - 3 août 2011) était un ainé Algonquin et promoteur de la gérance environnementale. Commanda a été le chef de bande de la Première nation Kitigan-Zibi Anishinabeg  de 1951 à 1970. Il a travaillé comme guide, trappeur et bûcheron,  fabricant de canots en écorce de bouleau et  artisan.  Il a été gardien de plusieurs wampum Ceintures Shell Algonquin ,  a détenu les records de prophéties, d'histoire, traités et accords. En 2008, il a reçu le l'Ordre du Canada . [1]

Aperçu

 

William Commanda a été le gardien de nombreuses ceintures wampum et le gardien des prophéties traditionnelles et les récits historiques de sa nation. [2] Il a été un militant qui était profondément attaché aux enseignements traditionnels. [3] Il était un trappeur et artisan de renommée internationale; [4] comme un maître à la construction des canots d'écorce. [5]

Les trois ceintures wampum qui étaient sous sa garde sont les suivantes:

Naissance et de l'ascendance

William Commanda est né autour de 8 heures [7] le 11 Novembre 1913 à Kitigan-Zibi, au Québec (Garden River / Rivière Désert), près de Maniwaki, au Québec , à 130 kilomètres (81 miles) au nord d'Ottawa dans la vallée de la  rivière Gatineau .

Son nom est venu  alors que sa mère regardait par la fenêtre de Log Cabin et a vu l'étoile du matin briller, le nommant Ojigkwanong, [8] ou  Morning Star. [9] [10] Il a été baptisé dans une église catholique  le 19 Novembre  1913. [11]

Il était le premier fils de Marie Alonzo et Commanda. [12] et le petit-fils du chef Louizon  Commanda [13]

Il est l'arrière petit-fils du chef Pakinawatik , [14] du clan écureuil Algonquin ancêtre légendaire [15] qui a conduit son peuple en 1854 à partir du lac des Deux Montagnes à la réserve de la Rivière Désert, également connu sous le nom de Kitigan-Zibi Réserve , ainsi que la  rivière Gatineau .

Début de la vie

Les Commanda  avaient sept enfants  et ont été confronté fréquemment à la faim, et les revenu étaient peu fréquentes. [16] William est devenu un fabricant de canot d'écorce et a également travaillé dans des camps de bûcherons. [17]

Sa jeunesse  s’est passée dans  la pauvreté des  réserves . [18] Une fois il s'est caché dans la brousse et a pu  éviter le système canadien des pensionnats indiens . [19]

 

chef de bande

Commanda a servi comme chef de bande a Kitigan-Zibi Anishinabeg de 1951 à 1970.

En 1961, sa vie  s’est amélioré après menaces pour sa santé. [20] Il a vécu des années de pauvreté et de souffrance. [21]

Il a construit des canots à l'Expo 67 . [22] En 1969, il fonde [23] et a tenu le premier Cercle de toutes les nations , un rassemblement afin de restaurer la culture et la spiritualité autochtones. [24] Pour ce faire, il a invité les gens à son domicile pour un sommet chaque mois d'août pour promouvoir les bonnes relations entre les nations et la protection de la Terre. [25] Le Cercle de toutes les nations, est un rassemblement pour promouvoir la guérison et la paix. [26] Cette réunion se poursuit annuellement et s'intéressent à l'écologie. [27]

En 1970, sa communauté lui a remis trois ceintures wampum sacrées, précieux documents historiques et d'artefacts. [28]

La reconnaissance généralisée et la participation

En 2008, il a été fait Officier de l' Ordre du Canada . [29] [30]

Il a reçu la Lifetime Achievement Award de l'excellence décernés par la Fondation nationale des Autochtones. [31] Il a rencontré le Dalaï Lama en 1990 et  a rencontré Nelson Mandela en 1998. [32]

Il a participé à des activités et des cérémonies au sein des Nations Unies. [33] . Il a organisé des rencontres internationales des aînés et des dirigeants du monde. [34]

En 1987, il  lui a  été demandé de construire un canoë pour la reine Margrethe du Danemark. [35]

Il a reçu la clé de la ville d'Ottawa ainsi qu'un doctorat honorifique de l'Université d'Ottawa. [36]

Il a mené la cérémonie du calumet de la paix pour le Sommet de la Terre de Rio en 1991. [37]

 

 les années plus tard

En 1987, lors de la quatrième Conférence des premiers ministres sur les droits inhérents et l'autonomie gouvernementale des Autochtones , Commanda a commencé à enseigner sur les messages des ceintures wampum. Il a été invité en 1990 pour fournir une bénédiction traditionnelle du Monument canadien des droits de l'Homme à Ottawa avec le Dalaï Lama . En 1998, Commanda a participé à une cérémonie avec de Nelson Mandela à laquelle il a présenté avec une plume d'aigle au nom des Premières Nations du Canada. Cette même année, Commanda organisée Aînés Sans Frontières , un rassemblement des aînés autochtones et les chefs spirituels du Nord et Amérique du Sud.

Il était un gardien de la ceintures wampum sacrées dans ses dernières années, y compris le wampum de l' Sept prophéties qui est considéré comme un document fondateur de la nation algonquine. [38]

Il a fait campagne pour les droits des membres de sa communauté et les premières nations ainsi que ceux des peuples autochtones du monde entier. [39]

Dans ces derniers temps pendant  plusieurs années, il était le chef spirituel d'un mouvement pour la paix internationale, le cercle des nations , et a invité les gens à son domicile pour une SOMMET chaque mois d'août pour promouvoir les bonnes relations entre les nations et la protection de la terre. [40]

Commanda a travaillé jusqu'à ses derniers jours pour la préservation des espaces sacrés, tels que  les chutes Chaudière à l'île Victoria, à Ottawa, et du Sud Mars Highlands, à Kanata. [41] Il a promu le retour de la Chaudiere Falls à son état ​​original, libéré du béton. [ 42] Chaduiere falls  est un lieu sacré pour les peuples des Premières nations. [43]

Il a célébré son 96e anniversaire avec le Prince Charles à Rideau Hall, et William  Commanda a ouvert le dîner avec une prière des Premières nations [44] Son 96e anniversaire a été une fête dans le Centre d'amitié autochtone d'Ottawa  avec un repas-partage à son domicile. [45] 150 personnes étaient présents. [46]

 

Mort

Commanda souffrait d'insuffisance rénale et était à l'hôpital au cours des mois précédant son décès. [47] Il est mort 04:45 heure  le 3 août 2011 [48] à sa modeste maison dans la réserve de Kitigan Zibi Anishinabeg. [49 ]

Héritage

William Commanda a été mentionné par le nom respectueux de  grand-père [50]

 Le Chef national Shawn A-in-chut Atleo, a déclaré: "Il était un homme vraiment unique et exceptionnel qui a consacré sa vie à bâtir des ponts entre les gens de toutes nations et toutes les générations Sa sagesse, son dévouement à son peuple et son exemple ont été une. source d'inspiration pour les dirigeants, non seulement de ma génération, mais à travers les générations nombreuses des Premières Nations ». [51]

APN Québec-Labrador  le Chef régional Ghislain Picard a déclaré: «Grand-père Commanda possédait la capacité rare de bien comprendre son mode de vie traditionnel tout en marchant dans le monde moderne." «Il a compris et pourrait enseigner  à d'autres comment ces valeurs et des enseignements traditionnels peuvent informer nos vies d'aujourd'hui et aider à renforcer les liens entre nous. Il était un croyant ferme dans le respect, la justice et l'harmonie entre les gens de toutes nations et il a consacré sa vie à partager ce message. " [52]

Vice-Grand Chef de la Nation Algonquine Anishinabeg Conseil tribal, Marlène Jérôme dit: "Une page de notre histoire a fermé avec William Commanda, mais peuple algonquin aura un souvenir impérissable d'un grand homme voué à la défense de son peuple et à la protection de la environnement » [53] [54]

 William Commanda étions mariés, mais n'avaient pas d'enfants. [55]

Il avait été un ardent défenseur des droits de son peuple et les Premières nations et les peuples autochtones partout. [56] Il avait passé des années à plaider pour la réconciliation avec les non-Autochtones. [57] Il était devenu un esp modèle pour les jeunes en difficulté et personnes en quête de conseils sur l'expérience des pensionnats. [58] Et il a organisé des rassemblements nationaux et internationaux des aînés et des dirigeants du monde. [59]

Katsitonseri: io, un jeune homme du Conseil mohawk de Kawnawake avait dit cela de lui:. "Mais il a fait le choix de rester fidèle aux lois naturelles de la création, de rester fidèle à ses ancêtres, à son générations futures qui rend spécial. " [60]

 

Traduit de l’anglais

http://en.wikipedia.org/wiki/William_Commanda

 

voir aussi actualité

http://www.lebatondeparole.com/forum-lire-359845.html#1029107