TERRITOIRE D AKWESASNE

Le territoire d'Akwesasne , avoir une frontière internationale fonctionner par notre territoire et suite à cela, ayant les deux provinces du Québec et Ontario dans le côté canadien d'Akwesasne, où, le Conseil de Mohawk d'Akwesasne, est le gouvernement élu de système.

Le Conseil de Mohawk d'Akwesasne de se compose douze (12) chefs de zone et un chef grand. Les douze (12) chefs de zone sont des représentants des trois (3) zones, à savoir, de TsiSnaihne, de Kanatakon, et de Kawehnoke. Chacune de ces trois (3) zones élit quatre (4) chefs, et le chef grand est élu par chacune des trois zones.

En raison de notre unicité géographique, nous devons inciter pas simplement le gouvernement fédéral mais également deux gouvernements provinciaux. Ces gouvernements déclarent habituellement qu'Akwesasne est "un cauchemar juridictionnel". Une grande partie du time/focus du Conseil est dépensé sur les questions juridictionnelles. Le but du Conseil est de se protéger quels droits nous avons maintenant, et pour négocier la reconnaissance des gouvernements extérieurs de la juridiction d'Akwesasne, dans les secteurs comme mais non limité à, gouvernement, justice, législation, développement économique, environnement

Territoire :

Réserve d'Akwesasne

Situation géographique :

La réserve d'Akwesasne chevauche les frontières du Québec, de l'Ontario et de l'État de New-York avec un accès direct à la voie maritime du St-Laurent à 75 km à l'ouest de Montréal.

Superficie :

26 000 milles carrés

Population :

Une partie seulement de la réserve mohawk d'Akwesasne se trouve au Québec. Sur le plan administratif, cette collectivité relève du bureau régional du MAINC en Ontario.

Principales langues parlées :

Mohawk, anglais

Activités économiques :

Agriculture, art et artisanat, commerces et services, construction, transport, développement immobilier.

Commerces et services :

Ambulance, artisanat, boulangerie, services bancaires, bingo, librairie, menuiserie, casino, cimetière, vêtements, services informatiques, dépanneurs électriciens, électronique, pêche, pisciculture, fleuriste, coffrage et fondations, essence, souvenirs, golf, serrres, articles, de chasse et pêche, paysagistes, éleveurs, fournitures de bureau, peintres, pharmacie, tabagies, articles de sport, agence de voyage, eau embouteillée, bureau de poste.

Infrastructure :

Accès : Akwesasne est accessible par la route 401 à Cornwall, en Ontario, depuis St-Régis et par l'autoroute 37 de l'État de New-York à Hogansburg.
Réseau routier: 31 km de route pavée et 10,7 km en gravier.
Nombre de maisons : non disponible

 

 

Le Conseil des Mohawks d'Akwesasne (CMA) vient de commencer la conception d'un système d'information géographique (SIG) de la collectivité. Ce système servira à l'aménagement du territoire et la planification urbaine à long terme. L'eau potable de quatre-vingts pour cent des résidences de la Réserve d'Akwesasne provient de puits. Des tests sont déjà effectués tous les mois, mais selon le CMA l'utilisation d'un SIG améliorerait l'analyse et la surveillance de la qualité de l'eau, ce qui accroîtrait les conditions de prévention sanitaire de la collectivité. Ce projet permettra de concevoir une base géographique de la collectivité, de cartographier tous les puits et d'intégrer dans une base de données tous les résultats des tests sur la qualité de l'eau.

Thème du projet: définition du thème
thème principal:
Environnement et santé
thème secondaire :
Aménagement du territoire et ressources en eau

 

La Forêt modèle de l’Est de l’Ontario s’étend
sur plus de 1,5 million d’hectares, au nord de
Gananoque sur le fleuve Saint-Laurent, à travers la
Municipalité régionale d’Ottawa-Carleton jusque
dans le comté de Lanark, et à l’est jusqu’à la
frontière québécoise. Elle couvre également les
terres des Mohawks d’Akwesasne.
Environ 34 pour cent de la superficie totale est
composée de forêt productive. Les essences
qui dominent cette forêt mixte sont l’érable à
sucre, l’érable rouge, le hêtre, le bouleau jaune,
le tilleul d’Amérique, le frêne blanc, le hêtre à
grandes dents, le chêne rouge, le chêne à
gros fruits, la pruche du Canada, le pin blanc et
l’épinette blanche.
La population se chiffre à environ un million
d’habitants sur le territoire de la Forêt modèle de
l’Est de l’Ontario. Environ 88 pour cent des terres
de la région appartiennent à des particuliers et le
reste est composé de terres publiques.
Un vaste éventail de partenaires collaborent dans
la Forêt modèle de l’Est de l’Ontario, y compris le
gouvernement, le milieu universitaire, les Premières
nations, l’industrie, différents organismes et associations,
des agences et groupes internationaux,
ainsi que des entreprises agricoles.
De nombreux projets de cette Forêt modèle sont
axés sur les propriétaires de terres privées. À
travers la région, on continue d’aménager différents
sites de démonstration forestière pour mettre
l’accent sur les activités comme la culture des
plantes indigènes à propriétés médicinales,
l’aménagement efficace de l’érable à sucre, la coupe
d’éclaircie des plantations de pins rouges et la
production de grumes de sciage. On est en train
d’organiser une série d’ateliers à l’intention des
propriétaires fonciers à titre de complément au
Code de pratiques forestières élaboré par la Forêt
modèle de l’Est de l’Ontario.
Suite à la tempête de verglas de 1998, les
partenaires ont évalué les dommages, mis sur pied
un plan de travail et uni leurs efforts pour réagir à
cette catastrophe. D’autres projets sont axés sur la
surveillance de l’état de la forêt, la mesure de
l’efficacité de différentes méthodes d’assainissement
des tubulures d’érables, l’établissement
d’une base de données sur la diversité biologique,
l’offre de services de cartographie et d’information
aux propriétaires fonciers et autres intervenants et
la collaboration avec la collectivité Mohawk
d’Akwesasne pour la régénération des frênes noirs.